AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 And so he spoke, and so he spoke...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: And so he spoke, and so he spoke...   Mar 25 Juin - 7:59


En dehors du RP



Parlons un peu de vous

▬ Comment as-tu connu le forum ? Chantage et menaces de mort...
▬ Quel est ton expérience RP ? J'en ai des tas et dans beaucoups de domaines que la décence interdit de cité...
▬ Remarques ou demandes particulières : Greuh!
 






Ton personnage









(Nom) Prénom ♦ Stelios
Âge ♦ 26
Camp ♦ Saint d'Athéna
Armure ♦ Armure d'or du Lion





Description du personnage

▬ Apparence du personnage :
Spoiler:
 
 
▬ A quoi ressemble-t-il? : L'intransigeance tel qu'elle peut être décrite ou imaginé trouvera tout de suite un écho dans ces traits durs au regard mauvais, la férocité dans une musculature solide et volumineuse, la cruauté dans un pas assuré et prédateur. Une brute Thrace, dans toute sa splendeur, fier et intraitable dans ses longs cheveux blonds. Stelios est en effet, même sur un champ de bataille, loin du commun de ce que les soldats de l'époque peuvent décrire : sa grande taille intimidante et ses larges épaules donnant presque l'impréssion qu'un Titan résuçité mène ses hommes au combat.

Il serait pourtant difficile pour un Prince Thraces de simplement se contenté de n'être qu'une épée porté par de gros bras, un simple boute feu chargeant en première ligne et hurlant bestialement. L'homme n'est pas un saint et il le sait : mentant, trahissant pour ses avantages Stelios est un commandant froid guidé par la seul nécessité de gagner et de faire perduré les conséquences de ces victoires : pilleur, colonisateur et boucher de ses propres hommes rien ne semble avoir de limite de mésalliance en atrocité pour assuré la pérénité de ses gains et de sa gloire.





Histoire du Personnage

▬ Introduction : "Arès!! Tu va aujourd'hui répondre de tes crimes!

-Viens donc chiot d'or, ton sang entachera mes lames bien avant!"

Avec une force redoublé de rage Patroklos s'était élancé vers le dieu de la guerre, lui le simple humain guidé par une vertueuse fureur contre le maitre des charniers. Un premier coup habile de la pointe de son épée détournant la hache lancé vers sa tête, lacérant le flan de l'olympien : " Je suis ici au nom d'Athéna et de l'humanité! Pour qu'aujourd'hui tu hume l'odeur de ton propre sang en paiement de tout celui que tu as fait verser!"

A peine perturbé par le coup reçu la divinité effleura la blessure de sa main gauche, léchant ainsi le sang déposé sur sa paume : "Ne crois pas que je soit de ceux qui s'offusquent de voir leur ichor couler : le mien comme celui des autres est le bienvenu sur l'autel des batailles. Du reste, tout mortel que tu est je constate avec plaisir que tu sait te défendre, reviens donc essayer d’aggraver cette blessure toi et ton ami cacher dans l'ombre..."

Interloqué Patroklos se retourna, concentré sur son affrontement le chevalier d’Athéna n'avait même pas senti l'arriver de Stelios qui les observais les bras croisés. Un regain d'espoir plus que bienvenu : si il avait simplement espéré pouvoir au mieux se sacrifié en blessant le dieu de la guerre, la présence du Lion regonflait d'espoir son comparse. A deux ils avaient une chance de vaincre : "Stelios! Finissons en! Ensembles nous pouvons le terrassé!

-C'est ça petit mortel... Viens donc en aide à ton ami, tentez votre chance de devenir des déicides!"

Un sourire fugace passa alors sur les lèvres du nouvel arrivant qui ne daigna pas bouger : "Ne vous en faites pas pour moi, je paie toujours mes dettes en temps et en heures. Cela mis à part il s'agit d'un duel et tes armes sont déjà dégainé Patroklos, il ne serait donc pas très juste de ma part d'intervenir."

Une sensation furtive : celle d'un frissonnement le long de son échine. Même si intérieurement le chevalier d'or venait de réaliser ce qu'il se passais il refusait d'y croire. Cela était trop irrationnel et inimaginable pour être possible : malgré ce qui les griefs qui les liaient Stelios ne pouvait pas le trahir, car ils étaient comme frères chevaliers et défenseurs, combattant sous l'égide des mêmes valeurs : " Je ne sais pas ce qui te dicte aujourd'hui cet étrange sens de l'honneur ni même de quelle dette tu parle mais soit... je l'affronterais donc seu..."

La douleur chassant aussi vite la déception Patroklos senti ses côte craqué sous l'impact du poing du dieu de la guerre dont il eu à peine le temps de paré le coup de hache qui suivit de son bouclier, ripostant d'estoc avec sa lance fraichement sorti, le mortel profita du temps mort crée pour prendre ses distances, provoquant l'hilarité de son adversaire : "Ne baisse pas ta garde si facilement mon garçon, vous aurez tout le temps de réglez vos querelles d'amoureux au cocyte!

-Stelios je t'en prie! Il est beaucoup trop fort! Joins toi à moi c'est notre seul chance!

-En effet il semble bien que ce soit la seul occasion que j'aurais de le faire...

-Mourrez sales chiens!"

La projection de cosmos fut trop vive et trop brutal pour que les deux saints puissent l'esquivé complètement, projeté en l'air le Lion saisi une des épées arraché à son compagnon par l'explosion. Réceptionnant sa chute au mieux Stelios se campa au côté de son allier qui venait lui aussi de rejoindre le sol : " Il perd son sang froid, mais il ne pourra jamais nous contré si nous l’attaquons simultanément. Je prend la gauche toi..."

Pour la seconde fois l’inattention de Patroklos venait d'ouvrir sa garde à un coup vicieux, mais celui-ci vint de la ou il l'attendait le moins. D'une estoc rapide et porté sans hésitation le lion venait de percé de part en part la poitrine du chevalier avec sa propre épée : "Les Thraces t'envoient leurs salutations.
-Stelios... Pour..."
Aussi vite retiré du poitrail du chevalier d'or qu'elle n'y avait été planté, d'un demi tour habile de son porteur l'épée mordit la gorge de son ancien propriétaire l'empêchant d'achever de prononcé ces derniers mots.

_____________

Flashback : Les lions de Thrace



"J'empilerais vos têtes tranchés les unes après les autres sur vos entrailles tressés prises à vos corps encore chauds paysans, si chacun de vos premiers et derniers nés ne sont pas livrés mort au pied des remparts de ma citadelle avant l'aube!"

La déclaration était froide, monocorde... Juste clamé avec assez de force pour être audible des assiégeant mais dénué de la moindre passions : le poids des mots prononcé avec autant de sincérité que de détermination. Le message ainsi passé Stelios se retira des remparts, les lions d'Achéron à sa suite.

Cette bataille n'avait que trop durée, rester à l'arrière des lignes pour gardé cette insignifiante garnison avait a ce point isolé Stelios et ses hommes du reste des troupes principale pour que la peur dissuade encore les habitants des villages voisin qui n'avaient pas tardé à les encerclés
:

"-Un mouvement audacieux, mais un tribu aussi élevé n'est il pas une demande un peu extravagante au vu de la situation?"

Attendant en contrebas Boré, l'intendant affichait une mine aussi mortifié qu'inquiète : l'érudit cachait mal son dégout de la violence et quelque fut le vainqueur de l'échauffourée qui se préparait cela ne serait qu'au prix d'un effroyable bain de sang :

"Simple mesure d'hygiène, je ne veux pas que mes descendant ai à se soucier de ces rats, et que ces derniers ce souviennent combien le prix du sang est lourd quand ont doit le payer.

-Nous pouvons faire autrement! Votre père est entré ici en tant que conquérant mais il est encore temps de vous démarquer de lui et de devenir à leur yeux un pacificateur! Qu'il comprenne que l'union de la Nation Thrace est une porte de salut!

-Ou bien l'arche marquant l'entré du fleuve Lethé. Je n'ai pas de temps perdre en atermoiement de ce genre, chacun des nôtres est un cadeau pour eux et je ne suis pas d'humeur généreuse... Lions! Marchez avec moi!"

L'intendant regarda alors la troupe du commandant s’éloigner avec résignation... Même si le vieil homme sentait l'imminence d'une catastrophe sa foi envers son jeune maitre lui ferait encore une fois suivre avec docilité le même chemin emprunté par ce dernier....

____________

La mort... Elle empestait à présent, toute sa vie Stelios s'était habitué à sa fragrance, celle des corps vaincu et brisé sur le champ de bataille. Mais cette expérience ci était comparable au fait d'humer son sang et celui d'un autre. Et à présent qu'il sentait son existence s’échapper d'une plaie béante le prince Thrace trouvait cette puanteur insoutenable tout autour de lui devenant à présent évanescent, comme si à mesure que son sang coulait sa propre consistance s'estompait :
"Nous y voici, Tartare ou érebe, après tout il n'y aura aucun champ élyséen aucune terre d'or abondante pour supplée à ma mort... mais au moins aurais je mené mon existence comme tel que je l'entendais, qu'importe que cela déplaise.

-Et pourtant le désespoir de ton annihilation proche te hante."

Qui? Qui donc? Un soldat Grec venu l'achever? Avait il donc dans le délire de sa fin imminente exprimé ses pensés à voie haute? Ouvrant les yeux pour faire face au témoin de ses derniers instant le général Thrace ne vis pourtant que les ténèbres : "Il semblerait que je soit à présent aveugle Grec, pardonne moi donc de ne pouvoir regardé mon bourreau dans les yeux. A présent fait ton office et achève moi, tu l'as entendu tout à l'heure : je ne regrette rien.

-Il n'y a rien de plus à faire, la mort t'a déjà donné son ultime étreinte.

-Alors qui? Le passeur? Je crains dans ce cas d'avoir les poches aussi vide que les veines.

-Rien de ce que ton esprit mortel pourrait envisagé à l'instant, ni aucun autre. Je suis ce qui est et ne sera jamais. Et toi, élu tu marche sur la même route que moi.

-Elu?"

Soudain la béate sensation de flottement disparut, et une douleur s’insinua dans le corps mourant du soldat, comme du métal en fusion versé au travers de sa gorge. Stelios hurla à en perdre haleine, la douleur se faisant de plus en plus insoutenable : " Tu as porté ton étendard avec courage Thrace, mais ce champ de bataille n'était pas le bon, et ton allegance la mauvaise. Offre toi à moi, et je t'aiderais à accomplir ta destiné.

-Qui...

-Ton ultime chance, c'est tout ce que tu dois savoir pour le moment. Je te rendrais la vie et tu te rendra aux grec, embrasse leur cause et rend toi jusqu'en Athènes, et c'est la et seulement la que ta destiné se révélera à toi. Accepte tu?

-Ai je seulement le choix?"
____________

Athène, sanctuaire

"Alors, il semblerais que les Thraces soient nos allier finalement...
-Semble seulement..."

Patroklos fut pris d'un rire jaune, son échanson avais beau être exagérément cynique il fallait tout de même avouer que la soudaine allégeance des Thraces confinait les plus sceptiques à la paranoïa. Le chevalier d'or ne souscrivait pas à ces points de vu alarmiste, mais pour avoir mené l'attaque d'un arrière poste isolé il y a quelques mois et vu le regard haineux de ses adversaires il lui était aussi difficile de croire que leur chef fessait à présent partit des douze chevaliers d'or... Mais tel était sa volonté de croire en la nature rédemptrice de ses semblables :

"Allons Demisclos, Stelios et les siens se sont rendu à notre cause honorablement et de leur propre aveu ils voulaient se rendre à notre arrivé si un petit groupe beliqueu n'avait pas pris les devant en nous attaquant a vu. Pour de bonnes comme de mauvaises raison ces gens la ne laissent jamais tombé leur parenté.

-Ni leur allégeances... Des centaines de morts dans leurs rangs et soudain, POUF! Leur chef demande le pardon d'Athéna et deviens l'un de ses gardes du corps...

-Le destin l'a reconnu comme le digne porteur de l'armure du lion de plus son cosmos...

-...En fait quelqu'un de trop dangereux pour être laissé si proche d'Athéna!"

Ce débat ne menais à rien il le sentait... Pour lui les serrement restait ce qu'il était tardif ou fait dans de drôle de circonstances Stelios était à présent son frère d'arme et Patroklos ne saurait enduré la mise en doute de ces vœux :

"Je part rejoindre ma maison, emmène les hommes boire et se détendre en ville.

-Mais, je...

-Rien ne pourrait me faire accepter la mise en doute des serrements d'un de mes frères, viendra un jour ou comme nous tous Stelios aura son rôle à jouer dans cette guerre!! Je le dis, le répète et continuerais à le soutenir. Et si malgré cela ce n'est pas assez pour vous alors j'irais même jusqu’à mettre mon sort entre ses mains!!!"

Demisclos regarda alors son maitre s'en retourner vers sa maison... priant qu'un jour cette fois absurde et précipité ne le mène pas à sa perte.
____________

Epilogue
Un fracas assourdissant, tel le tonnerre qui roule le rire du dieu de la guerre se répercutait en Olympe en un vacarme comme seul les célébrations de Dionysos avaient pu en provoquer :

-Si je m'était attendu à ça... le lionceau est donc un parjure...

-Rien de tout cela, simplement une veille dette à régler."

Expulsant le sang qui maculait encore la lame d'un geste vif, Le lion Tendit le pommeau de celle-ci en direction d'Arès : "Mes plus plates excuses en revanche au nom du défunt, cette bataille n'est pas la vôtre et je n'aimerais pas que cela vous pousse à vous y mêler.

-Humpf, tu tue l'un de tes compagnons d'arme pour des motifs obscur et plaide ensuite la cause de ma maudite sœur? L'or de ton armure me semble soudainement aussi familier que celui de la pomme...

-Je n'ai aucun désir de guerre ou de discorde, mais si mes poings sont fidèles à Athéna je n'ai aucune obligation de la servir."

A ces mots l'intérêt de la divinités sembla avoir été piqué au vif, plantant son arme dans le sol l'olympien saisit le lion par la gorge plongeant ses yeux dans les siens comme pour y scruté jusqu'au tréfonds de son crane :

"Tu est bien audacieux pour une créature au fil de vie si facile à sectionné... Dis moi honnêtement si tu crois que m'avoir ôté une épine du pied pourrait m'empêcher de te tuer?

-Non..."

Soudainement le regard du dieu fut alors attiré par une lueur à l'intérieur du plastron de son captif, un pendentif à la chaine si fine qu'il serait difficile de le remarquer cacher dans les replis de metal épais. Arachant de son autre main l'objet Arès vis son interlocuteur défaillir :

" Ah je vois, une fiole de sang monté en pendentif... La garce, je me disais aussi que mon père n'aurait jamais autorisé des mortels à déployé toute leur puissance ici, enfin de la à pensé que Hadès et Poséidon se soit autorisé la même fantaisie... Ce carnage prend une tournure intéressante."

Lancé comme une poupée de chiffon au travers de la pièce Stelios à peine au sol rampât jusqu'au cadavre de Patroklos, prenant son pendentif :

"Charognard indigne... Enfin, c'est ce qui te rend plus intéressant que la plupart de tes frères d'armes. Part maintenant! Mais ce corps et ses armes restent miens! Il servira d'exemple si un autre imbécile zélé viens me défier.

-Bien... Je vous remercie de votre mansuétude monseigneur."

La formule de politesse n’eut pour seul remerciement que le crachas d'un glaviot épais par le dieu de la guerre. Il s'en était fallut de peu mais Stelios ne savait que trop bien quel partie se jouait pour prendre inconsciemment le moindre risque. Quittant le domaine de la guerre le lion contempla la bataille qui s'y déroulait en contrebas du temple
:

"Il ne peut y avoir de lumière sans ténèbres, mais en l'absence de tout seul un néant obscure persiste, battez vous, pour vos vies, pour l'amour ou l'honneur l'aiguille du temps tourne aussi inexorablement que les ténèbres viennent pour vous engloutirs tous..."



Pouvoirs / Attaques

▬ Vos 5 attaques :





Dernière édition par Stelios le Dim 4 Aoû - 21:48, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Agis

avatar


messages : 167
Date d'inscription : 11/04/2013

Fiche de Personnage
Protection Divine: Écaille du Dragon des Mers
Titres: 0

MessageSujet: Re: And so he spoke, and so he spoke...   Mar 25 Juin - 9:52

Content de voir que tu fais finalement une fiche ^^

Fais moi signe quand elle sera terminée.

(Juste, je vois dans la description que c'est plutôt un personnage "mauvais" ou pragmatique *sifflote*. N'oublie pas qu'Athéna reste une déesse "juste" et qu'elle ne prendrait pas un monstre dans ses rangs si elle était consciente de sa nature. Donc ça ne pose pas de soucis tant qu'Athéna n'est pas "au courant".)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Re: And so he spoke, and so he spoke...   Mar 25 Juin - 11:32

cheers Bienvenue Sat.... Shocked

Citation :
Comment as-tu connu le forum ? Chantage et menaces de mort...

Wait... WHAAAAAAAAAAAAAAT? Mad c'est le deuxième qui me fais le coup! La prochaîne fois au lieu de sortir la tronçonneuse, ce sera le mareau piqueur, nan mais je rêve quoi! XD

Je suis d'accord avec Agis, même si j'attends de lire la suite pour savoir le " fond et la forme " du personnage avec plus de précision Razz
Après tout, dans Ss du sanctuaire, Rien n'a empéché Athéna d'embaucher un malade psycopathe Schyzophrène dans ses rangs, alors pour un psychopathe de plus ou de moins... XD

Bon courage ^^ et Hésites pas à Mpeuter Agis si tu as des questions, il sait trèès bien y répondre 8D' /Brique/

PS: souhaites-tu que je change ton pseudo maintenant?

____________________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: And so he spoke, and so he spoke...   Mar 25 Juin - 11:59

Bienvenue sur le forum, et amuse toi bien ici. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: And so he spoke, and so he spoke...   Mer 26 Juin - 6:20

Alceste a écrit:
cheers Bienvenue Sat.... Shocked

Citation :
Comment as-tu connu le forum ? Chantage et menaces de mort...

Wait... WHAAAAAAAAAAAAAAT? Mad c'est le deuxième qui me fais le coup! La prochaîne fois au lieu de sortir la tronçonneuse, ce sera le marteau piqueur, nan mais je rêve quoi! XD


Mouhahaha, même po peur Razz


Du reste merci à tous pour l’accueil^^ Pour ce qui est du caractère de Stelios effectivement ce dernier n'est effectivement pas un ange mais cela se limite uniquement aux tactiques et manière de combattre, pour lui la fin justifiera toujours les moyens quel que soit l'ennemi en face. Après en dehors de cela il n'y a effectivement rien qui ne laisse soupçonné ces "manières" a la guerre vu qu'en dehors ces occupations et son comportement sont loin d'être aussi sordide XD Mais je développerais effectivement ces trait la dans son BG histoire d'être un peu plus clair dans le distingo, merci du conseil Smile

PS : Indeed un changement de pseudo serait le bienvenu^^
Revenir en haut Aller en bas
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Re: And so he spoke, and so he spoke...   Mer 26 Juin - 10:22

Tout cela est franchement intéressant du point de vue de la personnalité de ton perso Very Happy j'ai hâte de lire la suite!

Sinon, j'ai modifié ton pseudo, n'hésites pas à te manifester quand tu auras finis ta fiche ^^ ( et puis rien ne t'empêche de flooder même si tu n'es pas validé ^^ )

Bon courage pour la rédaction! Wink

____________________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: And so he spoke, and so he spoke...   Mer 26 Juin - 15:07

Merci! Prend garde flood me voici è___é ( Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Leonidas
Surplis du Behemoth, étoile Céleste de la Solitude
Surplis du Behemoth, étoile Céleste de la Solitude
avatar


messages : 32
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: And so he spoke, and so he spoke...   Mar 2 Juil - 8:18

Bienvenue l'ami, en espérant te voir bientôt sur le champ de bataille !

*Dépose un bon pour un bras de fer et repart comme il est venu.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: And so he spoke, and so he spoke...   Dim 4 Aoû - 22:09

Bon, hormis qu'il faudra que tu penses à tes attaques, il y a pas de soucis pour moi c'est bon ^^
Revenir en haut Aller en bas
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Re: And so he spoke, and so he spoke...   Dim 4 Aoû - 22:37

x) Léo... fais attention de ne pas y perdre plus que ton bras, je ne suis pas sur que Hadès accepte de faire repousser d'autres parties de ton corps! Rolling Eyes

Il est normalement, interdit de faire parler une divinité du forum à la première personne, mais comme Arès n'en est pas une, je te laisse donc filer au sanctuaire rejoindre ta déesse fu! >.>

J4aurais juste une petite remarque, il est dommage de ne point dire directement pourquoi ton perso tu Patroklos ^^"

Sur ce, je te donne ta seconde validation ^^

A bientôt en RP sac à puce What a Face

____________________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: And so he spoke, and so he spoke...   

Revenir en haut Aller en bas
 

And so he spoke, and so he spoke...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» UNTIL HAITI SPOKE by FREDERICK DOUGLASS
» [Mission] And so he spoke, and so he spoke ...
» ONE YEAR ▬ discours d'un kangourou bourru

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
estrée test :: bibliothèque :: Inscriptions Archivées :: Personnages décédés / abandonnés-