AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 La mort sur la conscience [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Re: La mort sur la conscience [libre]   Mer 10 Juil - 16:14


    " - Plus raisonnable? PLUS RAISONNABLE POUR QUOI? AOUTC...CH... !"

    Volontairement la spectre s'était glissée le long de son mur de cadavres afin d'avoir une vue en plongée du lieu dit, cela faisait une poignée de seconde, presque une minute, que la belle avait lancé son premier enfant assassiné, celui de l'étable, le pillier de toute cette masse d'horreur et d'effroi. Maintenant, sa tête gisait du bas de ce mur de pas loin de deux mètres de haut pour quelques quatre ou cinq de largeur. La spectre était déjà tachée de sang mais qui n'était pas le sien, ce qui avivait sa soif de combat et de meurtre, il ne restait là plus qu'à laisser les cadavre absorber les attaques multipliés par le saint en face d'elle. En effet, les traits d'énergie pure du chevalier d'or plongeaient sans retenu dans les tête et les corps assemblés, aspirant cette énergie pour la redonner directement à la spectre par ce simple contact charnel. Le seul hic, était la précision des flèches, peut être avait-il visé le coté de cette masse importante de morts entre deux macchabés ou résidait une petite fissure, ou peut être pas; Néanmoins le résultat était là: une belle flèche avait écorché la peau de la demoiselle, laissant une longue trace légèrement brûlée sur son avant-bras droit, quelques étincelles de cosmos d'or continuant à étrangement se répendre le long du bras de la spartiate, hallucinée.

    Se recroquevillant sur son bras en soufflant dessus comme une démante, l'étoile du fossa grognait en lançant un autre de ses regards mauvais derrière elle, sur son mur, alors que ses pensés allaient bien au-delà. Un autre de ces cosmos dorés fit irruption dans le bar, une énergie splendide mais bien loin d'être aussi chaleureuse que celle de Kyros. Alceste lâcha un petit rire saugrenu lorsque le ou plutôt la chevalier d'Athéna la traîtait délibérément de vieille peau nécrophile, oui elle était vieille, mais l'ironie du sort voulut que le seul homme a qui elle voulait prêter serment ne fasse pas partie de son lot de cadavre... donc pas tout à fait nécrophile... pour le moment.

    " - Nécrophile? C'est vrai, j'avouerais que j'aurais préféré connaître Kyros mort afin de l'utiliser dans de parfaites situations... hummm... mais cela peut s'arranger ! N'est-ce pas? AHAHAhAHahahahaha... oh?!"

    Levant le sourcil, elle descendit de son mur et recula de quelques centimètres afin de constater la situation, la goldsainte n'avait-elle pas lancé une attaque? Plissant ses paupières en se conscentrant, Alceste leva son bras devant elle, sa paume dirigée vers son mur, touchant de son doigt ce dernier pendant que chacun des cadavres se faisaient littéralement dévoré par les plumes immaculées de la gold, le cosmos, l'agressivité et ce pouvoir n'était pas méconnu de la spectre et pourtant elle deumeura là, totalement impuissante devant l'aspiration de ces corps sans vies, disparaissant étrangement entre les plumes de cette envolée terrifiante.
    Son bras droit blessé, elle leva son gauche et y fit apparaître une lance bien différente de toutes celles créer jusque là, en effet, l'énergie utilisée était celle de son mur qui avait aspiré l'énergie des deux golds, rendant la lance aussi belle que mortelle. Ses couleur d'or et de nuit se confondaient jusqu'à la cime, les trois silexes qui la composaient, bientôt tout le mur allait tomber.

    " - La lueur des flammes éclaire mes crocs qui manquent néanmoins leur cible. Je ne vis que dans l'espoir que ma gorge ne soit point déchiquetée avant que je ne voie cette étoile..."

    Son genou droit se ployait lentement mais certainement derrière son corps, sa cuisse parfaitement parallèle à son autre jambe, avec une précision chirurgicale, Alceste se mit en position de visée, sa main droite se levant devant ses yeux, malheureusement remblante, tandis que sa gauche armée de la lance d'or vint chatouiller les quelques cheveux humidifiés par la sueur et le sang... il ne lui restait encore que quelques secondes avant que son mur ne soit totalement anihilé, déjà de l'autre coté l'on pouvait apperçevoir la lueur d'or de son arme mêlé au vert de son cosmos ainsi que la pointe de sa chevelure flottante.

    Alors qu'elle se baissait, prenant de la puissance et de la force pour sa prochaine lancée, une voix familière l'interpelait, celle de Manas. C'était comme si le monde tournait à l'envers, pourquoi était-il revenu? n'en avait il pas eu assez de ce coup de poing sur son nez et de ses menaces? Apparemment non! Et comme si ce n'était pas assez il demandait même un duel contre Alceste qui afficha un faible sourire carnacier. Au final ce ne serait pas Kyros le bel archer qu'elle emmenera dans sa tombe, mais Manas, le Perse! Un Perse de plus qui lui permettra d'achever sa vengeance personnel! Sans un mot, elle continuait d'aspirer la puissance et sce concentrer quand tout à coup...

    Le mur fut enfin dévoré totalement par les plumes démoniaques, s'écroulant comme un chateau de carte, les os et les chaires se brisant sur le bois dévoilant une Alceste en pleine position de combat, une lueur étrange se dessinant au fond de ces prunelles, celle de l'amour, de la compassion et de la nostalgie de refaire connaître à nouveau la puissance de ces anciens amis morts au combat.

    " - ... THIS IS SPARTA ! "
    Lorsque Alceste vise une cible avec son javelot, elle fait mouche! La force de son cosmos allié à la vitesse du javelot font que cette arme peut traverser un sanglier de part en part. Si jamais son Javelot se brise ou se perd, Alceste peut en re-créer un à partir de son cosmos.

    D'un geste sans retour, son bras gauche lança l'arme dans la continuité d'un geste précis et puissant, arrachant la tête d'un des hommes d'Athènes dans sa lancé avant de finir par exploser littéralement le pillier de bois qui maintenait la taverne debout et de foncer sur le dernier mur. Combien de temps cela a-t-il mit? Deux secondes pour lesquels Alceste n'avait pas encore cligné des yeux, un léger sourire victorieux se dessinant sur ses lèvres et ses joues rougie par la chaleur de sa nosalgie.
    Une fois que la lance se figea dans le dernier mur, un grondement sourds se fit entendre, laissant un amas de poussière soulever la poutre pourteuse qui glissa le long de son pied à terre, éclatant en une centaine de morceaux. le toit de chaume commençait à vibrer et une pluie d'écharde fit interruption dans le lieu pendant que toute la taverne s'écroulait. Le lieu allait devenir une véritable écatombe si personne ne se bougeait...

____________________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyros
Chevalier du Sagittaire
Chevalier du Sagittaire
avatar


messages : 77
Date d'inscription : 24/04/2013

Fiche de Personnage
Protection Divine: Armure d'Or du Sagittaire
Titres: 0

MessageSujet: Re: La mort sur la conscience [libre]   Jeu 11 Juil - 16:53

En fait il avait eu tort. Tort de croire que la Spartiate tarée qui lui faisait face derrière un mur de cadavres rassemblés par un cosmos noir émeraude avait conservé le bon sens des mortels après avoir rejoint les armées d'Hadès. Il ignorait si la Spartiate était passé par le stade 'mort', mais il y avait de bonnes chances pour que le contact avec le dieu des morts lui ait grillé quelques neurones... Ou un quelconque sens de la modération, si les Spartiates en avaient un – ce dont il ne doutait pas, puisqu'on n'était pas bon guerrier sans être bon stratège. Mais en même temps, les Spectres avaient une assez bonne excuse pour pouvoir se la jouer kamikaze comme le faisait Alceste au sein du bastion de l'ennemi : elle ne pouvait techniquement pas mourir. Ou si elle mourrait, son dieu lui ferait le plaisir de la ramener à cette pseudo-vie animant ses serviteurs. Moralité de l'histoire : ne jamais en appeler à la raison d'un Spectre. C'était en somme aussi vain que demander à un arbre à pistaches de donner des oranges en été.

Il semblait que, malgré le mur de cadavres qu'avait érigé la jeune femme, l'un des traits d'or du Chevalier du Sagittaire avait fait mouche. N'y croyant qu'à moitié, le jeune homme au regard céruléen avait tenté de trouver des failles dans la protection de la Spectre avant de cesser de tirer ses flèches, préférant l'observation à l'assaut frontal irréfléchi. Et malgré cela, il semblait avoir eu suffisamment de chance pour parvenir à atteindre la demoiselle derrière son mur – il doutait que son cri de douleur soit dû à un pied de table dans lequel elle aurait shooté. C'est à cet instant de réflexion qu'un autre individu fit son entrée dans la taverne irradiant d'un cosmos doré semblable au sien, mais tout de même différent. Le regard de l'archer se posa sur la jeune femme au teint hâlé et aux prunelles émeraude qui venait faire son entrée, et poussa un petit soupir, un petit sourire se dessinant toutefois sur ses lèvres. Non, il n'était pas particulièrement ravi de voir Shiva des Poissons se mêler de ses affaires, mais il ne pouvait qu'admirer la rapidité avec laquelle les Athéniens avaient réagi face à la menace que représentait Alceste. Décidément, son simple petit tour dans les environs d'Athènes virait à un bazar plus qu'improbable...

Sans surprise, Shiva ne semblait pas des plus ravies en tombant sur l'un de ses semblables en accourant sur les lieux. Et sans peine, l'archer pouvait deviner toutes les réflexions sur son incompétence traversant l'esprit de la jeune femme, réflexions qu'elle ne partagea toutefois pas. Après tout, l'arrivée de Kyros au Sanctuaire d'Athéna était assez récente pour que plusieurs des Chevaliers d'Athéna trouvent à redire sur ses compétences... Mais c'était là le cadet de ses soucis. Lui aussi aurait eu à redire sur la qualité de certains Chevaliers présents dans les rangs de la déesse de la guerre et de la sagesse, mais il gardait ces remarques pour lui, histoire de conserver un minimum d'ordre dans une armée qui n'avait pas besoin de connaître de conflit interne à cause de la susceptibilité de ses élites. Avec un nouveau soupir, l'archer s'écarta du chemin de la Sainte des Poissons, sans opposer de résistance à la main de la dame, qui lui demandait implicitement de dégager du chemin sans plus de subtilité.

« A propos de subtilité, y'en a une autre qui atteint aussi des sommets... lâcha-t-il pour lui même sans se départir de son sourire mi-figue mi-raisin, en dirigeant son regard vers Alceste. »

Mourir pour servir de jouet à une Spartiate à laquelle il manquait présentement quelques boulons... Très peu pour lui. Bon, d'accord, à lui aussi il lui en manquait quelques-uns, mais plus il côtoyait les individus élus par les divinités, plus il se disait qu'au final, il n'était pas si anormal que cela. Il n'y avait qu'à regarder Shiva, dont la patience était à l'opposé de celle du Sagittaire. A peine avait-elle analysé la situation qu'elle avait libéré son cosmos sous la forme de plumes d'aigle transperçant petit à petit le bouclier de la Spectre, sans vraiment réfléchir aux conséquences d'une telle action précipitée. On l'avait interrompue en train de prendre son bain ou quoi ? Kyros jugea toutefois préférable de garder cette question pour lui, il n'avait pas franchement envie d'être la cible d'une ou deux plumes perdues plus ou moins par hasard.

Et alors que la tornade de plumes continuait de consumer le mur de macchabées dressés par Alceste, la porte de la taverne s'ouvrit de nouveau, laissant entrer un Manas qui se positionna devant les deux Chevaliers d'Or, avec son inconscience habituelle, leur présentant une requête digne d'un enfant de deux ans, et provoquant davantage la Spartiate, comme si lui faire péter un câble une fois ne lui suffisait pas. Et bientôt, les câbles n'allaient pas péter que chez la Spectre... Ce petit impertinent, qu'il avait accompagné pour la seule raison qu'il avait manifesté un cosmos digne d'un combattant des dieux, s'avérait être au final un Chevalier d'Athéna, mais Kyros ne savait vraiment s'il devait s'en réjouir ou en pleurer. L'archer ne daigna même pas de jeter un coup d'oeil aux soldats désignés par le Chevalier de Bronze, ignorant totalement les conseils de ce dernier : tant pis pour ceux qui n'avaient pas eu le temps ou la discipline d'obéir aux ordres d'un Chevalier d'Or d'Athéna, qui leur avait quand même sommé de débarrasser le plancher. Déjà le mur de cadavre béait, laissant apparaître petit à petit une Alceste prête à asséner une attaque redoutable au premier venu se plaçant sur sa trajectoire.

Kyros avait déjà été témoin de la précision effroyable de la Spartiate. Et il ne lui fallut qu'un bref coup d'oeil sur la pointe de la lance dorée que la guerrière était prête à lancer pour évaluer le danger. A peine Manas eut-il fini de délivrer ses 'conseils' au Sagittaire que celui-ci empoigna l'arrière du col du Perse et le tira en arrière avec violence, le soustrayant à la ligne de mire de la Spartiate, qui n'allait pas tarder à laisser filer son trait.

« Pour l'amour d'Athéna, fous-toi un peu d'plomb dans la cervelle, abruti ! »

La lance fusa, décapitant un guerrier athénien qui n'avait pas eu la sagesse de laisser le champ libre aux Chevaliers d'Or, démolit le pilier central de la taverne, pour finir sa course dans le mur opposé de l'établissement. Les doigts du Sagittaire s'ouvrirent, ses bras s'écartèrent, alors que du toit du bâtiment pleuvaient d'ores et déjà échardes et débris.

« Bénédiction pour les preux, protection pour leurs corps et âme... CHIRON'S LIGHT IMPULSE ! »

Dans un lumière éblouissante d'or et de pureté, les ailes du Sagittaire se dessinèrent dans le dos de Kyros, et inondèrent la taverne de leur éclat, protégeant de la chute des murs et du toit tous ceux qui étaient encore présents dans l'établissement, notamment les Chevaliers des Poissons et du Dragon. Tous, sauf la Spectre, furent baignés de cette lueur douce, qui en plus de les protéger, restaura la vitalité des soldats blessés. Et lorsque la lumière s'évanouit, il ne restait plus que des ruines de la bâtisse, ensevelissant les corps de ceux qui avaient péri, et entourant ceux préservés par la lumière du Sagittaire.

Avec une grimace, Kyros se baissa afin de ramasser l'arc qu'il avait laissé échapper lorsque l'une des pierres du bâtiment tombant en ruines avait heurté son bras gauche. Il portait également une trace de contusion sur l'avant-bras et le pied droit, mais garda le silence, son regard céruléen rivé sur l'endroit où s'était tenue la Spectre avant que ne s'effondre le bâtiment.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonia

avatar


messages : 9
Date d'inscription : 21/04/2013

Fiche de Personnage
Protection Divine:
Titres: 0

MessageSujet: Re: La mort sur la conscience [libre]   Ven 12 Juil - 13:56

[HRP : J'avais pas trop l'inspiration aujourd'hui, donc désole si c'est un peu pourrave x)]

Comme à son habitude Shiva n'y ai pas allé de main morte d'ailleurs comme ce sont des morts qui se trouve face à elle, raison de plus pour elle d'envoyer directement la sauce dès le début du combat. Son cosmos s'intensifia et sorti droit de nulle part, elle envoya une volée de plume d'aigle qui déchiqueta bien doucement et comme il faut cette assemblée de macchabée.

À présent le bouclier de la Spectre est détruit et celle-ci est à couvert sans la moindre protection. Je compte bien saisir cette occasion pour abattre la Spectre ou du moins je l'espérais. Il a fallu que le Saint du Dragon à son tour arrive sur place pour venir importuner le Gold Saint du Sagittaire qui le remit très vite à place.

Ce court moment de distraction suffit à ce que la Spectre contrattaque de manière plutôt brutale avec une lance qui sur son chemin décapita un malheureux dont la tête vola je ne sais où et se termina dans une poutre. Évidemment, cette poutre était celle qui soutenait la bâtisse qui commence à joyeusement se péter la gueule sur nous

Le Gold Saint du Sagittaire intensifia alors son cosmos qui devient très vite aveuglant pour le déployer autour de moi et du Bronze. Il pense vraiment que c'est le moment de faire des tours de passe-passe visuel alors qu’on va se prendre l'intégralité du bâtiment sur la gueule. Quand la luminosité revint à la normale nous étions entourés par les débris de l'auberge par contre la Spectre elle était introuvable

- ça, c'est malin, alors que nous avions l'opportunité de tuer ce Spectre, il a fallu que tu fasses une démonstration de cosmos qui lui a permis de fuir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Priam
Admin/ Garde de l'Oracle
Admin/ Garde de l'Oracle
avatar


messages : 416
Date d'inscription : 13/04/2013

Fiche de Personnage
Protection Divine: Armure de Bronze du Dragon
Titres: 0

MessageSujet: Re: La mort sur la conscience [libre]   Lun 15 Juil - 13:05

    Apparemment son intervention n’avait servi à rien, bien au contraire. Comme quoi, parfois vouloir régler les choses ne servait à rien, et il fallait s’attendre à des représailles. Alceste était loin de retrouver son calme, bien au contraire, elle allait poursuivre ses attaques dans la taverne. Manas souhaitait tellement l’affronter à la loyal, de toute façon il ne pouvait guère en être autrement. C’est pour cela qu’il fût tristement surpris par l’intervention de Kyros qui l’attrapa par le col en l’insultant. A ce moment là, il se rendit compte, qu’il n’avait pas l’âme d’un saint, il était apparemment trop dans un esprit de justice, de loyauté.

    Il esquissa un sourire, ne préféra pas répliquer à l’insulte il attendait qu’on le relâche. Rien de plus. C’est alors que la spectre envoya sa lance cosmique qui décapita la tête de l’un des gardes. Le spectacle était hideux, le sang coulait à flot.

    Le chevalier du Dragon ne fit plus rien, apparemment il n’était pas assez intelligent, pas assez fort d’esprit… Dans ce cas il se contenta de regarder, immobile, le sol tremblait, le toit s’effriter. Manas n’avait son regard que vers la spartiate. Il ne voulait pas la perdre de vue. Il aurait très bien revêtir son armure, utiliser le bouclier du Dragon, reconnu pour être le plus solide du monde pour protéger quelques habitants mais il e le fit pas, il préférait céder l’habit de « sauveur » aux plus malins, aux deux chevaliers d’or.

    Le bâtiment allait s’effondrer, et pour protéger les clients, et le personnel, Kyros utilisa les ailes du sagittaire. Il n’y avait pas à dire, ce sort était vraiment puissant, et venait de permettre de sauver plusieurs vies.

    De l’autre coté Alceste vit comment son mur de cadavre s’effrita pour de bon sous le coup des plumes de Shiva. Manas, ne fit toujours rien, stoïque, il ne voulait qu’une chose, et il savait parfaitement qu’il lui serait impossible de l’obtenir. Mais le pire c’est qu’il venait de se rendre compte que son état d’esprit était bien différent de celui qui était ses compagnons chevaliers d’Athéna. Les débris tombaient, un nuage de poussière s’empara de la taverne.

    Le chevalier du Dragon ferma ses yeux, et lorsqu’il les ouvrit, comme il s’y attendait la spartiate n’était plus là. L’air nostalgique, il ne devait guère s’attendre plus que ce départ. Elle ne devait pas être certaine du résultat se disait-il alors que Shiva réprimandait Kyros.

    -« Je vous laisse… Bonne continuation. »

    Le timbre de la voix bas, comme dénué d’espoir…

    Quelques blessures par ci par là sur le corps n’attiraient pas son attention, le pas lent, il s’approcha de la sortie, lorsqu’il aperçut la servante qui l’avait si bien accueilli tout à l’heure. Manas s’arrêta un instant, s’agenouilla pour l’aider à se relever, et lui adressa un sourire enjoliveur avant de la remercier pour tout et de s’excuser pour les ennuis qu’il venait de lui causer. La jeune femme lui fit un bisou pour lui dire que ce n’était rien, et qu’il avait intérêt à venir la voir le plus vite possible. Elle lui glissa alors un petit parchemin avec son adresse.

    Bien évidemment, il répondit qu’il n’y avait pas de problème, qu’il viendrait. Il quitta alors la taverne totalement ravagé. Sifflotant, comme à son habitude, l’air totalement distrait, les habits abimés, il prit le chemin du palais.

    Quelque fois il pensa à Alceste avec un sourire intriguant, il savait que le destin un jour lui offrirait ce combat, un contre un… Un combat digne de ce nom. Manas arriva dans la grande place, avec au milieu une fontaine admirable, il s’en approcha, et laissa le jet d’eau arroser son visage. Il secoua ensuite la tête rapidement, en restant assis. Il appréhendait son arrivée au palais, surtout qu’il allait certainement être en retard. Bref, le retard ne le dérangeait pas, il avait une excuse, il profita alors du coucher du soleil, et en profita pour se rafraichir près de la fontaine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Re: La mort sur la conscience [libre]   Mer 17 Juil - 15:51


    Une pluie d'écharde d'abattait dans ce qui était devenu une tombe ouverte, les murs ployaient avec impuissance, n'ayant plus de raison de se dresser fièrement dans cette ville assombrit par l'adversité. La masse sombre se tenait devant ce qui aurait du être un comptoir, ensevelis par quelques morceaux du toit en chaume et le bois, elle fusillait d'un regard mortel aux lueurs infernales, les trois antagonistes prêts à en découdre autant qu'elle: la mort pour l'un de ces quatre personnages était irrémédiable. Tout le corps de la spectre se figeait instantanément tandis que le bois et les pierres percutaient sa peau hâlée, emportant quelques lambeaux de chairs rougies par le choc, ouvrant occasionnellement une légère blessure. Néanmoins la spectre ne démordait pas, ses pupilles aux reflets sauvages n'avaient de cesse de croître ses envies de meurtres: ce ne serait pas quelques vulgaires bouts de bois qui l'arrêteraient. Son regard expressif vaquant de Manas à Shiva se braqua instantanément sur ceux de Kyros, avant que ce dernier ne lance cette capacité défensive: une simple prévention qui allait lui coûter bien plus que son cosmos.

    Soudain les yeux de l'étoile céleste se plissèrent, observant les épaules, le cou et les flans de cet ami qui n'était devenu qu'un étranger à abattre, à ce moment son cosmos créait un halo si particulier d'ailes aux proportions extraordinaires; Alceste se damnerait-elle à tuer un ange? Raclant et feulant comme un véritable félin, elle recula de quelques pas, assez pour s'acculer contre le bar et tituber légèrement sur les morceaux des décombres pas encore totalement arrachés de la toiture...
    Levant les yeux pour esquiver cette lueur de lumière insoutenable pour ses yeux, elle eut juste le temps de voir une pièce de la toiture d'une proportion non négligée tomber droit sur elle, elle ne put l'esquiver et se fit totalement écrasée par la masse compacte de foin, de mousse et de terre.

    Sa main droite blessée sortant du tas de chaume restait là, pantelante de longue minutes durant lesquelles Manas eut décidé de partir de cet endroit maudit, ce en quoi le silence pesa sur le lieu, faisant venir de rares corbeaux, des oiseaux de mauvaises augures, deux où trois étant déjà spectateurs de cette scène, se tenant sur les hauteurs des maisons environnantes, oiseaux de malheur et de mauvaise augure. Cependant loin de s'approcher, ceux-ci piaillaient comme de véritables furies, berçant le lieu de leur chant inquiétant, secouant leur têtes de tous cotés avant de reprendre leur envol, se laissant emporter par le vent, tourbillonnant autours des décombres sans se lasser de leur mélodie lugubre. De longues minutes passèrent ainsi durant lesquels les oiseaux noirs piaillèrent, créant une diversion légère afin que la main d'Alceste puisse bouger ses doigts fins, lentement, le temps qu'elle reprenne conscience de ses faits et de son corps, lacéré, mais très vite les doigts s'arrêtèrent de s'agiter.

    Les corbeaux sur leur faim et pour ne sait-on quelles raison, la peur d'Athènes ou de la tête de cette femme, chevalier d'Athéna, s'envolèrent à tire d'ailes vers ce qui semblait être l'ouest et les cotes. Sans plus de ménagement une fois le concert finit, un léger bruit se fit entendre: la spectre venait de pousser les décombres de ses bottes de cuir, ayant encore assez de force pour s'ôter les épines et le bois gênant ses mouvements. Son corps était spammé de blessure vulgaire, le bras droit était sans doute le plus touché ainsi que son arcade sourcilier droit déviant son liquide vitale jusqu'à la commissure de ses lèvres, glissant même jusqu'à la pointe de son menton: elle ne semblait ni sourire ni vouloir bouger outre mesure, elle réfléchissais sagement, le regard perdu vers le lointain.

    * ... Avec ce corps lourds comme la pierre et ce bras cassé, j'aurais certainement du passer pour morte *soupire* enfin, Faut que je bouge de là, On m'attend à l'Ouest...*
    " - raah... ! put..."

    Esquivant une grimace, le souffle court et les yeux plissés sous la douleur, elle essaya de se mettre tant bien que mal sur ses jambes, ne prenant pas tout à fait conscience de ce qui l'entourait, pas encore tout à fait.


> ceux qui veulent continuer continuent xD
> ceux qui veulent partir partent XD ( hein manas? )

____________________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyros
Chevalier du Sagittaire
Chevalier du Sagittaire
avatar


messages : 77
Date d'inscription : 24/04/2013

Fiche de Personnage
Protection Divine: Armure d'Or du Sagittaire
Titres: 0

MessageSujet: Re: La mort sur la conscience [libre]   Jeu 18 Juil - 23:02


Il y avait de la gratitude à revendre dans cette cité. Mais vraiment – ironie, quand tu nous tiens. Kyros était à deux doigts de regretter d'avoir utilisé les ailes du Sagittaire pour sauver la peau des Athéniens et des Chevaliers encore présents sur les lieux lorsque le plafond et les murs s'étaient abattus sur eux. Chiron's Light Impulse était autant une technique de soin que de défense, et en découlait un certain fardeau pour son utilisateur, qui ne regrettait néanmoins pas d'avoir hérité cette technique de l'ancien Chevalier du Sagittaire, en même temps que son Armure. Il ne s'était jamais vraiment considéré comme leader, mais plutôt comme soutien physique et moral. Il n'y avait qu'à voir son arme de prédilection, après tout : l'arc était avant tout destiné à soutenir les efforts des combattants de proximité. Mais pour le coup, il aurait très bien pu soutenir une chèvre delphienne, ceux qui avaient bénéficié de sa lumière n'en avaient strictement rien à carrer. Le jeune homme aux prunelles céruléennes passa un doigt sur son avant-bras blessé en grimaçant, si bien sous l'effet de la douleur qu'en entendant l'immense gratitude du Chevalier des Poissons. Décidément, les dernières Maisons zodiacales avaient de quoi tenir un concours d'amabilité.

Manas ne valait guère mieux. Certes, Kyros avait immédiatement regretté sa perte de sang-froid juste après qu'il ait enguirlandé le jeune Perse, mais il ne s'était pas vraiment attendu à ce que le jeune Chevalier de Bronze en soit aussi choqué. Décidément, la patience était une chose qu'il lui fallait inculquer à la jeune génération... Pas qu'à la jeune, en fait, pensa-t-il en lançant un regard en biais à la gardienne de la dernière Maison du Sanctuaire. Le Chevalier d'Or laissa échapper un soupir désabusé, alors que le jeune Perse quittait lentement la taverne dévasté, en profitant au passage pour aider une serveuse à se relever. Tiens donc, son passage hors de cet établissement lui avait permis de décuver, et de retrouver un peu de subtilité... - preuve qu'il n'en était pas totalement dénué, au final.

« On s'reverra, fit le Chevalier du Sagittaire avec un petit sourire, dont il laissait l'interprétation libre au jeune Perse. »

Un sourire qui ne se voulait ni narquois ni moqueur. Un simple sourire qui ne se voulait rien de plus qu'amical. Si Manas était un Chevalier d'Athéna, il méritait après tout un tant soit peu d'attention – les constellations n'étaient après tout pas si nombreuses que cela. Et puis, apprendre deux ou trois choses à ce jeune combattant immature pourrait s'avérer... édifiant ? Le moment était mal choisi pour des excuses – que Kyros ne tenait pas tellement à formuler telles quelles – mais il demeurait un léger sentiment de culpabilité pour s'être ainsi emporté contre l'avenir du Sanctuaire. Qu'il chassa d'un nouveau soupir, n'ayant guère envie de rajouter à ses problèmes actuels le cas du Chevalier de Bronze. Il y réfléchirait plus tard, quand il aurait réglé l'histoire d'une Spectre ayant choisi de péter un boulon au beau milieu de la cité athénienne, sans la moindre considération pour quoi que ce soit – à part son honneur bafoué par un Perse, qui, pour le coup, n'avait pas vraiment été futé.

Le regard céruléen de l'archer se riva dans celui émeraude de la demoiselle aux plumes destructrices, dont le déchaînement avait autant servi à faire le ménage qu'à provoquer la destruction de la taverne – était-elle aveugle au point de ne pas avoir pu faire la relation entre la lance dorée et le mur de cadavres ? Ne voulant plus vraiment perdre son sang-froid comme il l'avait fait avec Manas, et ce malgré les reproches multiples qu'il avait à faire à sa semblable, l'archer arbora un sourire narquois, tout en répliquant d'un ton léger à la Chevalière des Poissons :

« Excuse-moi d'avoir voulu sauver des gens... »

Si la priorité des Chevaliers d'Athéna n'était plus l'intégrité de ses fidèles, où allait le monde ? Sûrement pas au bon endroit, en tout cas. Autant était-il normal qu'une Spectre spartiate se contrefiche du bien-être des Athéniens, autant était-il un peu plus embarrassant qu'une Chevalière d'or d'Athéna montre une telle indifférence envers les souffrances des fidèles de sa déesse. Les Athéniens avaient beau ne pas être Chevaliers, ils demeuraient fidèles à la déesse de la Sagesse, d'où, entre autre, leur respect pour les Saints d'Athéna. Kyros espérait que sa simple remarque ironique suffirait à faire revenir le bon sens chez sa semblable aux yeux émeraude.

« Et accessoirement, je n'doute pas que tu saches qu'on ne tue pas un Spectre, poursuivit-il sur le même ton léger. »

Comme si le dieu de la Mort allait autoriser ses fidèles à mourir. Et puis quoi encore ? Des Marinas qui se noient ? Le Chevalier du Sagittaire jeta un bref regard aux décombres qu'il avait cru voir bouger, là où s'était trouvée quelques instants plus tôt la Spartiate aux envies meurtrières. Il demeura néanmoins immobile, haussant légèrement les épaules. Si la fureur d'Alceste était calmée, peu lui importait qu'elle soit morte... ou un peu moins morte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mort sur la conscience [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La mort sur la conscience [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» [Libre]Nobunaga est mort! [Big Town, Rang B, Chasseurs de Prime, Assassinat]
» Saloon, alcool et bagarre [LIBRE]
» La mort est une journée qui mérite d'être vécue [libre]
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
estrée test :: Athènes-