AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Mer 19 Fév - 14:30

Au premier son de la cloche, le glas de la haine et du mépris fit glacer le sang de bon nombre d'hommes, dans une vague de sons, de hurlements mêlé aux chocs d'acier de leurs armes, les guerriers spartiates se réunirent au devant des portes de leur cité.

En dehors de la cité, des forêts et plus encore, les premiers inconnus de la ville furent chassés sinon tués et renvoyés à leur domicile, en temps de guerre, l'on ne plaisante pas avec les formalités.

Il faisait déjà jour, le soleil haut dans le ciel créer ses volutes de dorée et de rouge, la matinée allait être douloureuse.
Assise sur son fêtus de paille dans l'écurie, la tête tombante entre ses bras liées sur ses genoux, le regard sur la porte, prête à attaquer quiconque entrerait, Alceste grondait fort.
Elle était revenue à Spartes sans le vouloir, en chûtant dans le puits des morts avec un saint nommé Oreste, depuis cet accident, Spartes avait été en proie à l'attaque de quelques géants cyclope, mais cela n'avait en rien affecté le morale des guerriers Spartiates, la plupart partis chez les cités voisines pour aller chercher de l'aide pendant que les deux protagonistes s'étaient associés pour vaincre les monstres.

Mais cela est une toute autre histoire, depuis quelques jours, les guerriers s'entassaient dans la cité-mère, trop de guerriers, trop de puissance, trop de politiciens, trop d'hommes prêts à se battre.
Alceste ne savait que faire, en proie constante de ses envies et de ses pulsions guerrière, tout son corps lui demandait de participer à cette guerre, de rejoindre La ligue du Péloponèse afin de venger Léonidas et les trois cent hommes afin que jamais leur nom et leur sacrifice ne soit souillé.
Mais de l'autre, son devoir de Spectre l'appelait à garder une attitude neutre, totale afin de voir l'ampleur de la situation, de cette guerre et de tout rapporter à son maître Hadès avec de profiter de la cohue générale pour manipuler quelques âmes et faciliter les recherches pour récupérer l'arme divine.
Tel était le but final de l'opération, profiter de la faiblesse des humains pour augmenter la puissance de la divinité d'Hadès.

Quand à Pléintoanax, le petit fils de Léonidas, le souverain actuel de Spartes, jamais il n'aura la domination sur elle, Alceste. Il avait beau avoir toutes les qualités de roi et ressembler fortement au grand roi de jadis, jamais la Wyverne ne se laissera contrôler par un humain, même s'il descend droit de la lignée de l'homme qu'elle adorait temps.

" - Mam! "
" - ... Pausanias ... ce n'est pas trop le moment vois-tu ?"
" - Mais Pa' fait son discours !"
" - j'ai eus sa lettre, ça suffira. "
" -  T'es fachée? "
" - Non. "
" -  Qu'est-ce qui t'arrives? "
" - Rien, vas jouer avec les autres, veux-tu?"

Sans comprendre, l'enfant se mit à coté d'Alceste et se blottissa contre elle, ne cessant de la regarder jusqu'à ce que la porte de la grande royale s'ouvrit en grand, laissant entrer deux gardes et une femme, aussi belle que l'était Alceste, mais vivante, fraîche dont le sang chaud de la royauté commençait à lui monter au nez.

" - Chéri, rentre au palais veux-tu, j'ai à parler avec dame Alceste..."
" - Oui mère."
Il déposa un baiser sur la joue d'Alceste qui ne put retenir un grognement fauve et partit en lorgnant sa mère. Une fois les bruits de ses petits pieds éteint dans le couloir, la mère mit ses mains sur les hanches et toisa Alceste d'un regard plein de haine.

" -  Si vous n'étiez pas de Spartes, je vous aurez moi même mis dehors, vous influencez mon enfant, je ne le reconnais même plus et il vous appelle mam', mon mari ne cesse de parler de vous, de vos prouesses, de votre courage ! Si vous voulez ma place, prenez-là! Mais faites-le avant que la guerre ne commence! "

Sa poitrine se soulevait et se rabaissait rapidement, toujours la tête basse, à regarder la porte entre ses cheveux de nuit, Alceste ne rétorquait pas.

" - Et puis si vous étiez véritablement de Spartes, vous ne seriez pas là à attendre que les choses se fassent ! Vous n'auriez pas non plus risqué la vie du roi pour celle d'un inconnu ! ...."

Alceste n'écoutait rien, toujours sensiblement fixée sur la porte, tout ce qu'elle retenu du discours de la reine, était sa haine, sa jalousie et son envie de détruire Alceste car ses propos n'était ni modérés ni ceux qu'une reine devait avoir. Doucement, une ombre passa devant la porte, Alceste leva le nez, c'était le signe qu'elle attendait. Sans prendre en compte la présence de la reine, elle se leva, s'étira comme un félin, faisant craquer tous les os de son dos et marcha vers la sortie sans plus de familiarité avec l'humaine.

Une fois dehors, elle jeta un coup d'oeil en direction des soldats, tous confortablement vêtus dans leurs armures, leurs glaives et javelots prêts à être utilisés, leurs muscles saillants étaient prêts à montrer de quel bois ils se chauffaient. Voyant passer la jeune femme dans les rangs, les Spartiates se laissaient aller à un petit sourire coquin ou d'encouragement, mais rien de plus ne sortait de leur visage expressif que la soif du combat et l'appel du sang.
Dans sa robe immaculée, Alceste marchait rapidement au travers des hommes dont elle évita soigneusement les regards, elle avait sentit un appel cosmique non loin d'ici.

Arrivé au pied d'une des maisons en parallèle des rangs, elle chercha longtemps au son et à ses yeux une note qu'elle connaissait, cependant elle ne repéra que le prince Pausanias premier, l'enfant qu'elle avait vu il y a quelques instants, avec un cheval bien équipé pour le combat en main, un petit sourire sur le bord des lèvres.
Blasée, Alceste leva la tête et cherchait encore si la forme du cosmos était encore dans les parages, mais ce n'était plus le cas. Folle de rage, elle gronda à nouveau et soupira en s'adossant contre le mur, ses doigts fins caressaient la pointe de son menton, septique.
Au bout de quelques minutes, elle lança à nouveau un regard vers l'enfant avec un sourire plus étiré que le sien, l'air mystérieuse.

" - Comment as-tu su ? "
" - De ? "
" - Que ta mère allait venir dans l'écurie ? "
" - Elle me suit partout ce n'est pas difficile ..."
" - Et pour Kahos? " * dit-elle en montrant l'étalon noir armé derrière l'enfant.*
" - Ben y avait ton armure personnelle dedans, c'est pas compliqué, un homme peut pas mettre ce genre de truc, et puis c'est plutôt bien assortis à tes protection de bras... dailleur tu l'as eu ou ? Je peux avoir la même ou ? "
" - Elle est unique, il faut être très proche de quelqu'un qu'on aime pour en recevoir une. Peut être qu'un jour tu en auras une toi aussi... "
" - oh oui chouette chouette! "

L'enfant sauta dans les bras de la spectre pendant que celle-ci l'étreignait sans broncher, fixant autours d'elle les éléments pour être sur de ne pas être épiée. Après un bref moment, l'étreinte finissait, Alceste repoussa doucement l'enfant du bras et monta sur son destrier excité par l'odeur du combat sans plus attendre. L'enfant observa la scène puis croisa les bras devant sa poitrine en prenant un air faussement stricte

" - Dit Mam, pourquoi j'ai pas le droit d'aller combattre moi ? "

Alceste offrit ses dents et un large sourire à l'enfant. Cette question, elle l'avait elle même déjà posé il y a plusieurs années, alors qu'elle n'était agée que de quinze ans et qu'elle venait juste d'avoir ses saignements.
Attendrit par ce souvenir et l'innocence de l'enfant, elle ne lui répondit d'abord pas, passant sa main tendrement dans les cheveux, son instinct maternelle refaisant surfasse un bref instant.

" - Je ne pense pas que ta mère approuve, tu es prince. Et puis tu as déjà faillit mourir une fois à cause de ces monstres affreux, heureusement que ton père était là pour te protéger. "
" - Mais si tu es là, il ne m'arrivera rien non? "
" - Cette fois c'est différent, le monde entier de la grèce est ligué contre nous, il ne s'agit pas seulement que de quelques monstres, mais également d'une bataille divine."
" - ouaaaaah !"
" - Non je connais ce regard tu ne combattras pas à mes cotés! ..."
" - ..."
" - Non c'est beaucoup trop dangereux. Restes ici et attends nous, entraînes toi, lis, occupes-toi bien de ta mère. Nous reviendrons vite. "

Sans lui laisser le temps de répliquer, Alceste lança son destrier au Galop au travers les rangs d'hommes, ses armes et son bouclier solidement attachés à l'animal n'émettaient aucun son, mais au vue de la guerrière qui avançait parmis les rangs, les hommes ne purent se retenir de hurler leur fameux " AHOU" de guerre, leurs lances pointées vers les cieux, déchirant le silence d'un seul et même cri qui les unissaient jusqu'en enfer et cela, Alceste le savait bien. Et c'est avec un air déterminé et le sang bouillant sous cette symphonie de guerre qu'elle choisissa instinctivement d'aider la ligue du Péloponnèse.

Lorsqu'elle arriva parmi la ligne de cavalier, elle se mit vers les premiers rangs, prétendant au titre de héros et de meilleur cavalier dans ces rangs d'hommes, faisant cabrer son destrier, le poing en l'air à la façon d'une farouche guerrière, elle libéra un " AHOU" sonore, puis deux, trois, au rythme de son poing tendu et du chant de guerre de ses frères d'armes.
Elle instilla le respect, la curiosité et la fierté chez les hommes proche d'elle, le roi, Pleistoanax émit même ce petit sourire confiant lorsqu'il la vit franchir les premières ligne, posant son imposant cheval aux cotés des guerriers d'élites du Péloponnèse.

Le souverain Pleistoanax resserra son étreinte sur ses rennes et fit signe a ses hommes de le suivre, les dix premiers le suivirent, les autres restèrent à leur statut, Alceste se permit d'avancer pour suivre le souverain de Spartes, le collant à la botte autant que possible.
Quelques mètres plus loin, Pleistoanax s'arrêta et fit face à ses dix hommes, dont Alceste.

" - Chacun de nous devra recruter les hommes des cités voisines, si elle ne répondent pas à notre appelle et ne se sentent pas concernées, capturez-les. Si en revenche elles sont pour Délos, pas de quartier. Une milice restera présence ici-bas pour défendre Spartes le temps que la guerre s'éteigne. Alceste? Vous avez fait preuve de courage et de loyauté envers notre mère patrie, ce serait un grand honneur que de vous nommer comme protectrice de Spartes en notre absence. Je vous laisse cent de mes meilleurs hommes ainsi que nos femmes entre vos mains."

Elle acquiesça brièvement de la tete, fit demie-tour à son destrier... Cent hommes, ajoutés à ses milliers de cadavres murales, personne n'oserait s'approcher de Spartes durant cette guerre. A excpetion peut être de fous ou de saints qu'elle expédierait en enfer aussi vite qu'elle en était capable.
Le bon point également était qu'elle pourrait poursuivre l'éducation de Pausanias premier sous les yeux jalousés de sa mère.

Souriant légèrement en récoltant les hommes de ses rangs qu'elle éparpillait dans sa cité selon un plan bien pensé et organisé dans sa tête, elle observa les neufs autre têtes partir de la ville selon un ordre bien dirigé par l'autorité du souverain de Spartes.
Spoiler:
 

____________________________________________________________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koryû Shumei
Écaille du Nâga
Écaille du Nâga
avatar


messages : 36
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 18
Localisation : à l'extérieur de dedans

Fiche de Personnage
Protection Divine: Ecaille du Naga
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Ven 21 Fév - 6:59







La jeune fille s'était laissée porter par les eaux, bercer par le doux roulis des vagues. Sereine, les yeux a demi-fermés, elle faisait confiance à l'eau. Maintenant, elle n'avait plus peur, elle ne risquait pas de se noyer. A peine possesseur de l'écaille du Naga depuis quelques jours, Shumei avait décidé de revoir le monde, être enfin utile. Elle ne portait qu'une simple robe noire, son écaille rangée même si elle l'emporte, persuadée qu'elle n'aura point encore à se battre. Ouroboros, le serpent de la gamine, dormait, enroulé autour de son bras droit. Oui, pour cette première fois sur terre elle n'allait rien entreprendre de dangereux. On verrait plus tard.

Mais comme première vue de la terre, ce n'était pas forcément très réjouissant... Les vagues avaient doucement déposé Shumei sur le rivage, et celle-ci avait immédiatement reconnu la Grèce. Plus tard, elle chercherait à savoir pourquoi elle amarrait toujours dans ce pays particulier.
Dès qu'elle arriva, le Naga vit des colonnes de fumée. Elle avança encore. A présent c'étaient des cavaliers en armes qui passaient à côté de la gamine, sans même la remarquer, la prenant sans doute pour une enfant sans défense.
Shumei marcha, marcha, au hasard. Plus elle marchait, plus elle voyait de soldats harnachés et chargés d'armes. Enfin, elle arriva à Sparte. Cela sentait la guerre à des lieux.
"Ah..."
Ce concept dépassait l'enfant. Cela la choquait presque. Mais, immédiatement, la version contraire se présenta à son esprit: sans doute ces gens-là se défendaient-ils...
"ça n'est point à moi d'en juger.
Elle s'avança au coeur de la foule, menue et discrète, afin d'essayer d'entendre deux ou trois informations qui pourraient d'aventure l'aider à comprendre cette situation, et peut-être même lui être utile.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Jeu 27 Fév - 19:22

" -Générale ! Les flottes sont prêtes à rejoindre Corinthe, mais quelques badauds nous retardent, des touristes sans doute. Quels sont vos ordres? "

Aspirés dans ses pensées nostalgiques, la jeune femme observait l'horizon et les guerriers sortir de la ville, lascive. Des souvenirs profonds mêlés de tourments violents lui arrachaient les derniers sentiments qui lui restaient encore depuis cette seconde vie.
Son regard s'affirma, passant de son vert émeraude éclatant à une lueur plus sombre aux lueurs obscurcies par sa détermination, il y avait sa cité à défendre, il n'y avait pas de place pour les touristes, surtout en temps de guerre, menée sur deux front: la guerre des hommes et celui des dieux.

" - je rejoins le sud de Spartes, vers la mer pour corriger ces mal-entendus. C'est un monde! Lorsque l'on dit que rien de d'extérieur ne doit rentrer, pas même une mouche ou un morceau de pain, c'est que rien ne doit pénétrer ces murs. Affûtez vos lames, c'est de notre mère qu'il s'agit de défendre et non pas d'une tierce personne. "

Sur ces mots prononcés avec un ton supérieur aux nuances sombre, la spectre piqua les flans de sa monture avec le talon de ses sandales de cuire pour corriger le problème.
Peut être que les mots n'étaient pas bien passés là-bas, ou que les passagers clan-destin se faisaient de plus en plus nombreux pour fuir les villes voisines en guerre? Quoi qu'ils se passaient, ils tombaient mal, car c'est entre les mains d'une juge aux services d'Hadès qu'ils auront à faire.

Après quelques galopades non fastidieuses, la jeune femme à la crinière de nuit arrivait dans le sud de spartes, la boue retournant le chemin dallée tandis que les hommes s'attelaient à rapidement partager leurs armes pour les installer dans les radeaux. D'autres radeaux eux, étaient en provenance de cités voisines, dites pour faire venir des aides de guerre, une grosse tenue de cuire recouvrant les barques ne permettaient pas de vérifier ce qu'elles contenaient réellement.
La spectre se leva sur ses étriers et observa la barque un long moment avant de toiser un des hommes.

" - Vous là, sur ordre de Pleistoanax, prenez vos lances et glaives et piquez-moi ces barques, j'ai comme la nette impression qu'il n'y a pas que des armes là-dedans. "
" - Bien madame. Ce sera fait selon vos ordres. "

Aussitôt dit qu'une dizaine d'homme partirent clouer la barque ensanglantée au fond de l'eau, dans leur port.
Alceste fit demi-tour à son étalon, aussi noir que sa chevelure, elle avait régler ce petit problème, mais il en restait encore un...

Fronçant les sourcils et soupira en voyant devant elle une jeune femme svelte à l'allure plutôt touristique. Poussant ses yeux vers le ciel, elle posa un pied à terre et interpella la jeune demoiselle, gardant sa lance-trident dans la main droite et les rennes de sa monture dans la main gauche.

" -Excusez-moi madame, je vais vous demander de sortir de notre cité, nous sommes en guerre et quiconque essaie de pénétrer dans nos terre est passible de peine de mort. Comment êtes-vous entrée ici ? "

Ajouta-t-elle sur un ton plus léger mais toujours un peu autoritaire.

____________________________________________________________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koryû Shumei
Écaille du Nâga
Écaille du Nâga
avatar


messages : 36
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 18
Localisation : à l'extérieur de dedans

Fiche de Personnage
Protection Divine: Ecaille du Naga
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Ven 28 Fév - 17:29







La jeune fille continuait d'avancer à travers la foule, de plus en plus compact. Quelques années plus tôt, la marina aurait paniqué et serait partie, nécessitant de l'air. Mais aujourd'hui, elle se glissait, silencieuse, discrète, entre les grandes personnes qui l'écrasaient, l'étouffaient. Peu à peu, les remous de la foule adossèrent Shumeï à un mur, blanc, éclatant sous le soleil. Il n'y avais rien à faire. Elle n'en apprenait rien de plus.
"... la guerre est pour bientôt..."
"... défendre la ville..."
"... armée...."
Mais rien de nouveau. La jeune fille, bien qu'elle remontât à la surface pour la première fois depuis des années, dut se rendre à l'évidence: la terre n'avait pas changer. Toujours les mêmes rivalités, batailles sanglantes et sans raisons. A quoi bon laisser vivre une humanité bonne à rien d'autre qu'à guerroyer, massacrer, anéantir, détruire, piller, saccager? Eh bien! Que cette guerre éclate, et que tous les humains y périssent!
La dérangeante pensée que Shumeï, elle aussi, était une humaine traversa un instant l'esprit de la Naga. Mais peu importe, elle mourra aussi, et grand bien lui en fera.

Puis, le regard de la jeune fille s'arrêta sur une petit barque. Couverte de sang, l'on dirait. Autour, l'eau continuait de s'abattre en vaguelettes sur le port, toute puissante.
Puis, sans que Shumeï ne puisse le prévoir, elle fut interpellée par une jeune femme au cosmos imposant. Pas le genre avec qui on aurait envie de jouer les impertinentes. Shumeï garda son calme et son air impassible, amusée qu'on lui donne du madamme.

Je sais que vous êtes en guerre. Mais j'aimerais en savoir un peu plus long sur ce qui se trame. Pour ce qui est de la peine de mort, peu me chaut.
A vrai dire, elle aimerait bien essayer, histoire de voir.
Comment je suis entrée ici?
La jeune fille fit un geste large en direction du port.
En marchant.



[pardon pour la petitesse du post :s]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Mar 4 Mar - 8:01

Le destrier armé soufflait si fort des naseaux que l'écume chaude sortant de sa bouche s'en rependait sur le sol en arrosant les personnes aux alentours, piaffant et nerveux il attendait que sa cavalière aux doigts d'acier lui cède le leste dans sa bouche béante pour poursuivre son chemin en écrasant volontairement les dalles et quiconque se dresserait sur son chemin.
Alceste tenait à peu prêt la même forme que ce dernier, le visage manquant d'expression, seul ses yeux d'émeraude, perçants, semblaient lacérer la nouvelle venue d'une once d'éclairs dissuasifs.

Elle semblait apprécier l'humour, ce qui était le cas d'Alceste, mais pas dans ce genre de contexte, le monde de la Grèce entière était en guerre face à la volonté et la dictature d'une déesse de la guerre qui se voulaient juste à ses heures capricieux.
A en voir l'attitude de la nouvelle, elle n'était pas au courant de ce qui se tramait dans la Grèce: était-elle Païenne, ou venue d'une autre contrée voisine? ou bien faisait-elle exprès d'usurper l'attention d'Alceste pour tendre un piège à Spartes? Tentative intelligente mais moyennement convaincante et vouée à l'échec très certainement.

La juge ficha sa lance au sol d'un coup sec, soupira et se pencha sur la nouvelle venue, pour le peu qu'elle s'intéressait à elle.

" - écoutes moi bien attentivement. Je me nomme Alceste et je suis la protectrice de la cité de Spartes. Toute les cités Grecs sont en guerre contre la démocratie Athénienne, nous, nous battons pour notre indépendance, tout comme Corinthe et d'autres cités a l'exception qu'il y a soixante années, notre peuple fut décimé par l'arrivé de la Perse ou un nombre incalculable d'hommes se sont vus sacrifiés pour préserver notre liberté.
Ce n'est pas une Déesse égoiste et capricieuse qui réussira à réunir toutes les cités sous sa jupe! Il y a eut trop de sang versé inutilement.
En bref, C'est la guerre pour préserver nos droits sur nos terres, notre indépendance et notre liberté, te voilà mise au courant.
"

Talonnant son destrier, Alceste posa son animal imposant juste devant le nez de l'inconnue.
Mais au moment ou elle allait ajouter quelque chose, ou ses yeux perçants allaient une fois de plus s'imposer à ceux de la jeune fille, on l'appela.

" - Mam! Maaaaaam! Des Cavaliers sous bannière de Délos sont aux portes ! "

Le gosse de six ans courait rapidement, à en perdre haleine, vers les deux protagonistes, en alerte, les bras ouverts et le regard se posant d'une femme à l'autre, il trépignait tout en essayant de retrouver son souffle.

" - Pausanias ! Qu'est-ce que tu faisais à l'entrée de la ville? je t'ai demandé de rester avec ta vraiie mère, la r... ! retournes d'ou tu viens! "
" - Naaaaan j'veux te voir et rester à tes cotés."

Le gosse sauta et se colla littéralement aux jambes de l'étalon qui ni ne broncha ni et fit le moindres geste. Excédée, Alceste prit le plat de sa main et se le colla sur son front en expirant très fortement. Que devait-elle faire? Les hommes se préparait à la guerre et aucun n'était encore disponible pour négocier -avec des poings et des lances- avec les membres de Délos. Se reprenant, son regard s'arrêta sur la nouvelle venue, ou elle étira un large sourire en son honneur.

" - J'ai une idée qui me traverse l'esprit... Tu vas m'aider. Si tu m'aides et que tu combats à mes cotés, Je te laisse libre d'aller et venir dans notre cité comme bon te semble. Tu seras logé et nourrit mais restera sous ma responsabilité. Qu'en dis-tu ? "

[hrp: pas de soucis Wink juste dans tes posts, ton perso ne peut pas savoir qui a du cosmos ou qui n'en a pas, il n'en a pas les capacités Wink ]

____________________________________________________________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koryû Shumei
Écaille du Nâga
Écaille du Nâga
avatar


messages : 36
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 18
Localisation : à l'extérieur de dedans

Fiche de Personnage
Protection Divine: Ecaille du Naga
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Jeu 6 Mar - 18:40







Shumeï, sur le sol, fixait Alceste, sur son cheval, sans parraître pour le moins amoindrie par cette différence de hauteur, et soutenait le regard d'acier de la Wyverne sans ciller. Ouroboros, le serpent, qui dormait entortillé autour du bras de la jeune fille, s'était désormais réveillé, dressait sa tête et sifflait face à l'équidé. La vapeur d'écume sortant des naseaux de la monture ne gênait en rien la Naga, encore mouillée de son petit bain qui lui avait permis d'atteindre Sparte. Sur le visage de la jeune fille, Alceste pouvait lire une impassibilité sereine, et une absence de toute crainte.

Enfin, la protectrice de Sparte se pencha de son cheval, et expliqua la situation à la gamine. Celle-ci s'inclina brièvement.
Je me nomme Shumeï, marina de Poséïdon. Je suis venue ici pour voir ce qui se passe.
Elle ne voyait aucune raison de taire son identité. Soit elle était tombée sur une alliée, et tant mieux, sinon, tant pis.

Alceste fit avancer son cheval juste devant la Naga. Ouroboros glissa à terre et rampa jusques aux pattes de l'animal, sifflant de plus belle. Shumeï, quant à elle, observait l'enfant qui accourrait vers son interlocutrice.
Celle-ci lui fit ensuite une proposition que la gamine tourna un instant dans sa tête, pesant le pour et le contre. Etant venue pratiquement de son plein gré, elle pensait être libre de ses agissements. Et acquérir le droit d'aller et venir à sa guise dans la cité n'est pas quelque chose de négligeable.
J'accepte.


[bien noté Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Mer 26 Mar - 17:47

Un léger sourire se dessina sur les lèvres pâles de la juge pendant quelle observait la jeune femme en face d'elle. Cette jeune inconnue venait d'accepter d'aider Spartes et ansi, de rejoindre bien que très indirectement, la bannière du Péloponnèse, une recrue de plus est toujours bon à prendre en temps de guerre. Fermant les yeux en se délectant de cette réponse positive, Alceste eut tout juste le temps de refermer ses doigts d'acier sur ses rennes de cuire. Son destrier rendu nerveux par un tout autre animal a ses pieds, piaffait tandis que l'autre sifflotait nerveusement : sa langue bifide caressant les quelques poils au sabot le fit rejeter son cou arqué en arrière, prétendant à un cabré qui finalement s'étouffa en un râle rauque d'excitation.

La Générale fit claquer sa langue dans sa bouche, ses sourcils se fronçait légèrement, indiquant un léger agacement à l'adresse de son destrier, pendant que sa main se fit plus dure encore, laissant l'animal se calmer et reculer: il ne fallait pas effrayer un serpent, qui plus est, s'il appartient à un allié...

" - Cet animal est donc le tien je présume? J'ai quelques dettes avec un ancien Marinas, Agis du dragon des mers, ton aide est donc la bienvenue! Si tu as besoin d'un destrier, d'une arme ou d'une armure quelconque, n'hésites pas à demander, à l'écurie ils ont tout ce qu'il faut. "

Préservant un sourire qui s'annonçait légèrement plus chaleureux et coloré en repensant avec nostalgie à Agis et leur quête à Ephèse, une association Marinas et Spectre qui avait réussit à tout surmonter, elle ajouta à l'adresse de Pausanias:

" - Tiens fils, tu voulais te rendre utile?  Vas lui chercher l'un de nos meilleurs destriers ainsi que quelques armes, je pense que l'on va en avoir grandement besoin... retrouves-nous au nord de la ville, on va essayer déjà de repousser les premières vagues d'archers avec notre volonté, ça sera toujours ça de fait ! Et au pas de course, on a pas toute la soirée ! "

puis à l'adresse de Shuméï, elle ajouta sur un ton moins autoritaire, pendant que l'enfant était déjà partit vers les écuries, sourire étiré jusqu'aux oreilles, heureux de pouvoir enfin rendre service.

" - Quel est votre nom? Il me semble ne pas l'avoir entendu. Et j'aimerais le connaître avant que l'aube n'étende son voile vermeille sur nous. "

Continuait-elle en invitant la jeune femme à marcher a ses cotés pendant que l'étalon noir faisait demi-tour en direction du nord de la ville.

____________________________________________________________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koryû Shumei
Écaille du Nâga
Écaille du Nâga
avatar


messages : 36
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 18
Localisation : à l'extérieur de dedans

Fiche de Personnage
Protection Divine: Ecaille du Naga
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Jeu 27 Mar - 17:05

La jeune fille guettait toute réaction sur le visage d'Alceste. A présent, elle était presque sûre d'avoir fait le bon choix, bien qu'elle n'en sût pas plus sur la juge que son rôle de protectrice de Sparte. Malgré cela, Shumeï décida de lui faire confiance; et de lui obéir aussi -tant que cela n'irait pas à l'encontre de son allégeance pour Poséïdon-, puisque la gamine était venue d'elle-même s'incruster, et peut-être déranger, dans cette guerre de Sparte.
La Naga tendit le bras vers le sol, et regarda son serpent dans les yeux. L'animal importunait le destrier de la juge, et à présent Shumei pensait qu'il suffisait. D'un signe de tête, la jeune fille indiqua au reptile de laisser l'équidé en paix, et Ouroboros obéit, mais partit en direction d'un mur dont la blancheur éclatait, pour se réchauffer paresseusement au soleil.
Oui, ce serpent est bien le mien. N'étant pas haut gradée, je ne connais Agis que par sa grande réputation hélas, et pas personnellement. Mais si ma présence peut vous être utile, ce sera avec plaisir.
Puis Alceste lui proposa un cheval. Shumei n'était pas accoutumée à chevaucher, mais accepta tout de même la proposition, ne voulant pas ralentir la juge en marchant, et la remercia.

Toutes deux se mirent en marche, la marinas allongeant un peu le pas pour se tenir à la hauteur du cheval.
Je me prénomme Shumei...
Elle suivait la juge en regardant attentivement tout ce qui l'entourait, notant tous les détails dans sa tête, afin de ne pas être ignorante, de ne pas retarder Alceste et peut-être être utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Mer 23 Avr - 17:38

Shumeï ... ce prénom gracieux raisonnait aux oreilles de la wyverne avec douceur et volupté. Que la demoiselle soit une marinas allait aider non seulement la cause du Péloponnèse mais aussi peut être, aller plus loin en créant une certaine alliance entre Poséidon et Hadès contre ces maudits saints et Athéna!
Rien que d'y penser, Alceste bénissait La jeune femme marchant à ses cotés ainsi que sa venue, c'était une belle opportunité qu'elle devait saisir. Maintenant à savoir si la jeune femme préférait combattre aux cotés des hommes ou des guerriers-nés, c'était encore une mince chose à faire.
Il était dangereux de confier une jeune femme aux hommes non expérimentés, le danger pouvait la guetter sur tous les bords et bien que Shumeï était une marinas certainement nommée pour ses combats redoutables, Alceste ne voulait surtout pas la mettre en danger.
Elle décida donc de son propre cheffe de la mettre au coté des guerriers d'élite de Spartes et de Corinthe, dont les derniers arrivage pour repousser le malin venaient à peine de débarquer.

" - As-tu déjà combattu Shumeï ? Je vais te transmettre l'art de la guerre si ce n'est déjà fait. Adonis! Garde-moi Bucéphale je te pries! "

Finalement la jeune Nâga n'aura pas à utiliser de destrier pour cette première manche.
Elles arrivèrent toutes les deux au devant d'un court d'eau qu'elles durent passer allègrement. Javelot dans une main, glaive à la ceinture, Alceste avançait doucement vers leur point de rendez-vous.
Devant elles se dessinait la "porte du Nord" de Spartes, un port large sans amarrage, dénué d'encriers, seul résidait quelques cadavres de bateaux exposés ici pour servir d'avertissements aux plus téméraires.
Devant cette vue sur la mer, s'étendait un groupe de guerrier, tous en rang , comptant pas moins de deux-cent hommes torse dénudé, muscles saillant ensués à l'air libre, tenant chacun un bouclier et un glaive à bout de bras, bandés par l'effort et l'excitation de la guerre. Leurs regards noirs, de braise ne semblaient s'animer que d'une seule voix et volonté, tous regardèrent Shumeï passer devant eux.

" - Je te présente ? Voici les soldats d'élite du Péloponnèse, ils sont là pour combattre et partir en guerre, leur fierté et leur vie entière réside dans cet art unique. Ils ne sont pas très bavard, mais leur art excelle dans toutes les matières. Si tu te débrouilles aussi bien que moi, je pourrais te confier une élite pour aller repousser les ennemis de Délos un peu plus loin vers Corinthe. Mais pour le moment concentrons-nous sur Spartes... MESSIEURS A VOS ARCS !"

Loin d'égaler le chevalier Kyros à l'art du tir, ces hommes néanmoins tiraient aussi précisément que ce dernier avec autant de force, il leur manquait juste le "truc" que le gold du sagittaire avait: une bonne protection en or et une précision divine et mortelle.
Au loin, les Navires de guerres d'arrêtèrent, laissant passer les barques ou se disputaient les hommes de Délos.

" - QUE LEUR VENIN NE TOUCHE NI NOS TERRE NI NOS FAMILLES! A VOS FLECHES !'

Plus bas, elle tourna sa tête vers Shumeï, sa main droite, dans laquelle elle tenait une lance se mit à vibrer:

" - Dans ce moment, les hommes attendent que tu leurs montres le chemin à suivre, ton rôle et de faire ton premier mort, le premier homme que tu dois toucher et tuer est bien souvent le meneur du groupe, ou le prince du roi si ce dernier se présente, mais jamais le roi en lui-même. Tuer un roi et signe de déclaration, tuer le prince et signe de chaos et de cessession, en tuant le mal à la racine, tu jures un future prospère, d'autant plus qu'un roi peut très bien être blessé au cours d'un combat..."

Achevait-elle en lui faisant un clin d'oeil.

" - Si tu manques de précision, sers-toi de ton cosmos, il affûtera tes sens et te permettra de voir ton ennemi et de projeter cet instrument sur lui. Ne le loupe pas !"

Doucement, avec un sourire léger, Alceste lui tendit sa lance, certaine que Shumeï arriverait à caler sa première lance dans le coeur du pauvre prince sur le bateau d'Ephèse.

" - Ne te mets pas de pression inutile, ils sont venus car ils ont conscience qu'ils vont mourir. Ensuite nous irons en pourparler avec son père et nous l'empoisonnerons à son tour, afin de détruire toute sa flotte petit à petit... Qu'en dites-vous, capitaine Shumeï?!"

Mettant ses mains sur sa taille en laissant un léger rire ironique sortir de sa bouche, Alceste observait la jeune Marinas à l'action.

____________________________________________________________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koryû Shumei
Écaille du Nâga
Écaille du Nâga
avatar


messages : 36
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 18
Localisation : à l'extérieur de dedans

Fiche de Personnage
Protection Divine: Ecaille du Naga
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Ven 9 Mai - 16:27

Shumei marchait à côté de la juge. Elle s'accusait de la paix qui berçait son âme, alors que, autour d'elle, des hommes se battaient, blessaient, tuaient, souffraient et mourraient. Peut-être parce que la guerre aurait une fin et que la paix suivrait? Et alors, ce serait si doux, si une autre guerre ne suivait pas... Quels idiots. Ceux-là qui guerroyaient devaient payer leur forfait.
La marinas n'ignorait pas que, en accompagnant Alceste, elle combattrait pour la ville aux côté de laquelle son dieu s'était rangé, contre Athéna, la plus grande irréaliste de tous les temps. Tant qu'elle empêcherait un châtiment général, avec sa pitié, tout irait mal. Sa bonté sans borne qui allait trop loin devenait de l'entêtement, un crime en lui-même. Une ineptie.

Je n'ai combattu que dans des duels d'entraînement, jamais réellement. Je serais honorée si vous acceptiez de m'apprendre l'art de la guerre.

Alceste parla à quelqu'un d'autre. Shumei fut surprise en entendant le nom du cheval. S'agissait-il réellement du fameux Bucéphale?
Elles arrivèrent devant une limite de la ville, après avoir passé un petit cours d'eau, où l'onde miroitait allégrement sous la lumière blanche. Ici, devant quelques épaves éparpillées ci et là, de nombreux guerriers de Sparte, près à l'attaque, se tenaient en rangs, armes à la main. La juge les lui présenta, puis leur donna ses ordres.
Des barques se rapprochèrent du rivage, et la Naga y voyait des hommes gesticuler. Alceste lui tendit une lance, et lui expliqua ce qu'elle devait faire. Shumei hocha la tête, elle comprenait: tuer deux hommes pour éviter le massacre de beaucopu de guerriers. Bonne idée.


J'ai compris.

La marinas hocha la tête, prit la lance, et la soupesa.
Elle souleva la lance. Elle n'avait jamais tué personne. Si elle le faisait, elle se rangeait dans le même panier que tous les malfrats d'humains qu'elle méprisait. Elle le faisait pour les punir, pour la victoire de Poséïdon et d'Hadès sur Athéna. Elle serait châtiée à son tour s'il le fallait s'il le fallait.
La lance pesait dans sa main, elle qui n'avait jamais soulevé d'arme. Elle plissa les yeux et se concentra sur sa cible, loin sur l'embarcation. Elle elnflama son cosmos, pour donner à la lance plus de vitesse, de puissance, et de précision dans la trajectoire. Ele voyait déjà, dans sa tête, l'image du monarque qui ne pourrait réagir lorsque la pièce de bois fondrait vers lui. Puis le morceau de fer transpercerait son coeur, qui ne pourrait plus battre, et l'homme mourrait en quelques secondes, sans avoir trop souffert. Ses proches s'écarteraient, frappés par la stupeur, à la vue de leur chef baignant soudainement dans son sang.

La marinas lança l'arme léthale de toutes ses forces, vers leur ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Lun 12 Mai - 14:33

Les saphirs de jade de la juge contemplèrent un bref moment le cosmos de Shumeï, fin, délicat, plein de sagesse mais aussi agité qu'un océan avant l’arrivée d'une tempête. Les flammes de son énergie embrasait l'espace, se canalisant parfaitement de la cime à la pointe de l'arme, le cosmos répondait à la volonté de tuer et de stopper les évènements, Alceste ne put que taire son sourire sadique en une moue fine, fière de ce qu'elle venait d'enseigner à ce nouveau capitaine du Péloponnèse.
La lame se levait, reculait pour prendre son élan avant d'être lourdement lancée vers les cieux, l'iris de la juge contemplait l'éclat d'argent voler à une vitesse stupéfiante vers le navire royale, la spectre se délectait de la suite, voyant l'expression du faciès du roi devant sa mort.

Alceste fit un pas en avant, mettant une main à son glaive, prête à commander ses troupes, elle attendait juste le bon moment, la mort sonnait comme le glas de la délivrance à ses oreilles, un coup de feu que l'on donne aux sprinteurs avant d'annoncer la grande course finale.
Au loin, La lance de Shumeï décrivait un arc de cercle parfait, fonçant irrésistiblement vers le roi d'une cité avoisinant.

Il écarquillait ses yeux devant la terreur, mais ce ne fut point son propre sang qui coula, mais celui de son fils qui intercepta la lame droit dans son coeur : Il mit fin volontairement à sa vie pour sauver celle de son père...

" - aah ... la joie d'être humain: ne pas savoir contrôler ses sentiments ni ses émotions... Regardes-les Shumëi, ce soir nous serons glorieux grâce au nom de Poséidon et d'Hadès ! Allons cueillir leurs larmes et leur douleur à la racine: ARCHERS !"

Les soldats d'élites bandèrent leurs arcs dans un seul mouvement: compacte et magnifique au bout duquel, les arcs tendus n'émirent aucun son ni mouvement une fois la flèche posée sur le bois.

" - Je ne sais pas si tu contrôles les océans comme Agis le faisait, mais dans ce quel cas, cela aurait pu être une excellente stratégie offensive.
à défaut de les annihiler sous les flots marins, nous leur donnerons grâce sur leur propre flotte de guerre... ils ne méritent point la terre et l'avenir qu'ils revendiquent.
"
" - Dame alceste... ! Dame alceste! Mesdames! "

Essoufflé, un messager vient à eux en galopant furieusement, l'animal écumait de tout son long, le messager, une jeune et beau corinthien au corps svelte et légèrement musclé posa pied à terre en saluant poliment les deux dames.

" - Mesdames, Ils acceptent la réédition et l'armistice ! Inutile de créer une autre effusion de sang, nos ennemis ont compris, ils ne mettront plus les pieds ici! "

D'un regard morne, à sourcil levé, Alceste interrogea Shumeï, qu'en pensait-elle?

" - ... De plus, le prince est mort, le roi n'a plus d'héritier légitime à son trône, il accepte de rendre sa cité et ses hommes et de se ranger de notre coté. J'ai vue à quoi leur terre ressemblait, plus à l'Est, c'est une bâtisse immense qui pourrait nous faire office de quartier de défense. "

Au delà de la forêt et de la brousse se tenait donc la petite cité de ce roi inconscient, une bâtisse grande et large taillée dans le roc et la pierre, brute et presque imprenable par le fait qu'elle n'est ni sensible au flèche ni au feu de la guerre, une opportunité, très belle opportunité! Mais il fallait tout de même le temps pour que Shumeï, Alceste et le souverain de Spartes réfléchisse à ce projet.

" - Va voir le souverain Pleistonanax et soumets-lui en détail ce qu'il s'est passé ici. "

Sans donner d'ordres aux spartiates, toujours en feu vers les bâtiments maintenant à l'arrêt, Alceste posait son index sur son menton, son autre main toujours sur la garde de son glaive, l'air songeuse, ses yeux émeraude posées sur la marinas.

" - ... Capitaine Shumeï... Que pensez-vous de tout ceci? La forteresse est à nous, des centaines d'hommes se joignent à notre cause, des mages manipulant le cosmos certainement, mais... ces flottes-ci qui ont eus l'audace de s'être levées contre nous..."

Une lueur de sadisme se levait dans ses pupille de jade

" - Doit-on les enfermer et attendre que Poséidon vienne les chercher à marée montante ou bien... devons-nous les achever dès maintenant sur le piquer de guerre? "

Tout ceci n'était pas une plaisanterie, d'autant plus que les archers derrière attendaient les ordres. La suite de l'aventure s'annonçaient sans doute plus funeste encore, d'autant plus que la forteresse n'était point encore dominée par les forces du Péloponnèse, il allait falloir la conquérir et la purifier, chose qui n'allait pas être aisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koryû Shumei
Écaille du Nâga
Écaille du Nâga
avatar


messages : 36
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 18
Localisation : à l'extérieur de dedans

Fiche de Personnage
Protection Divine: Ecaille du Naga
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Sam 17 Mai - 16:39

La jeune fille sentit son cosmos s'enflammer à un point qu'elle n'avait jamais pu atteindre en entraînement. Elle ferma les yeux, se sentant comme subjuguée par un afflux de puissance. Il lui semblait que la lance se trouvait dans la continuité de son bras, et, même après avoir lancé l'arme au loin, elle continuait de la sentir, de ressentir sa trajectoire. La cible lui semblait proche, juste sous ses yeux. Il n'y aurait pas de rédemption. Le roi mourrait.
Shumeï ouvrit brusquement les yeux, stupéfaite. Avant même de voir, elle savait que sa lance n'avait pas atteint sa cible. Attentive, elle regarda dans le navire ennemi. Le roi, avec l'air stupéfait d'un bovin sans un gramme de cervelle, regardait le cadavre de son fils, à ses pieds, dans le coeur duquel la lance s'était profondément enfoncée. La marinas comprit très vite. Le monarque, dans son incommensurable idiotie, n'avait pu réagir, ni fuir pour que la lance se fiche dans le bois du bateau, ni la dévier avec son épée. Non. Il avait attendu que son fils meure. Dans un premier temps, la Naga admira le geste du fils. Puis, assez vite, elle le trouva idiot, lui aussi. Il aurait pu tout simplement pousser son père loin de l'impact.
Quelle était donc cette déesse qui, pour sauver les chefs, sacrifiait les fils? Quelle était cette armée qui marchait sur les cadavres de sa progéniture?

Shumeï se tourna vers Alceste. Et son visage ne reflétait aucune haine, seulement une calme déception empreinte d'une profonde tristesse.
Pourrais-je avoir une seconde lance?
Mais, sous les ordres de la juge, les archers bandèrent leurs arcs, prêts à décimer cette armée barbare.
Je n'ai pas encore le niveau nécessaire pour maîtriser les flots. Mais il me semble que périr par le fer sera amplement suffisant pour ces rustres.
Cependant, un messager arriva, stoppant la salve meurtrière, pour annoncer, déjà, la rédition de la flotte. Apparemment, cette bande de couard, à la vue du sang d'un seul homme, s'étaient mis à trembler comme des fillettes et reculaient devant leur mort certaine. Ils demandaient la pitié et la clémence de Sparte... De l'avis de la marinas, il ne faudrait pas se montrer aussi brutaux qu'eux, et accepter, sans cependant leur pardonner, et le leur faire comprendre.

Le messager continua de raconter. Alors, le roi réditionnait parce que son fils chérit était mort? S'il tenait tant à son fils, il n'avait qu'à faire plus attention à lui même, ne pas inculquer à son enfant des valeurs plus que douteuses, et ne pas l'emmener en guerre. Devant cette inconséquence, Shumeï se prit la tête dans les mains.
Mais un quartier de défense en terre ennemie n'est pas chose à négliger...

Alceste donna ordre au messager de repartir, puis réfléchit. Les archers restaient en position, prêts toujours à attaquer, pour prévenir l'éventualité d'un piège tendu par ce roi. Puis, elle lui demanda son avis.
Je pense... Pour les soldats de bas grade, ils ont sans doute été enrôlés malgré eux. La liberté. Pour les soldats de haut grade, faisons les prisonnier. Enfin, ce lâche roi, je propose soi que nous le prenions en otage, soit que nous l'abandonnions au fond d'un cachot. Quoiqu'ils en soit, ils ont proposé la paix, je pense que terminer la guerre serait une erreur.
Il restait à savoir si le jugement de la marinas n'était pas erroné. La juge, bien plus expérimentée dans la guerre, saurait comment réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Mar 3 Juin - 16:11

Plus jeune, Ce fût Darius, grand roi de Perse qui fût tué dans les bras de Xercès au moment de la conquête de Marathon. Cette flèche tirée par Thémistocle, débuta l'ère d'une longue guerre ardue qui fut le prolongement d'une vengeance terrible d'un fils pour son père. Le dit dieu-roi marcha sur toutes les cités Grecques existantes pour venger son sang et son orgueil: ce qui créa la perte d'un bon nombre de guerriers, de rois, dont de Léonidas.
Alceste jeta un coup d'oeil bref derrière elle afin de vérifier que tout était sous son contrôle et qu'aucun fil du destin, ennemi comme allié ne lui échappait; Là était sa force qu'elle n'avait pas il y a quarante années, celle d'orienter la mort et sa pression vers le camps ennemi.

" Une seconde lance hum? "[/center]

Doucement la juge dirigeait son regard verdoyant vers les ennemi désormais à sa merci, Shumeï avait vu juste, sauf sur un point: leur volonté de combattre, personne ne les avaient enrôlés, ils étaient venus en parfaite connaissance de cause.
Les tuer allait les libérer de leurs souffrances et de leur existance misérable, ils devaient souffrir pour tous les pêchés et les maux qu'ils avaient répandus dans la sainte Grèce, ils devaient payer le prix d'une douleur et d'une soif d'orgueil aussi grande que celle d'une conquête qu'ils allaient entreprendre, ici à Spartes!

Le châtiment de Spartes à leurs yeux était sans doute le même que d'autres très nombreuses cités, à savoir : les hommes décapités, les femmes violés et réduites à l'état d'esclave, les enfants sans doute soumis aux même vices que leurs mères si ce n'est que leurs futur serait une longue descente vers la sixième prison des enfers.
Alceste pensait à tout cela afin de mieux digérer et réfléchir à la situation, car après tout, si la jeune marinas désirait plus que tout en découdre et montrer de quoi elle était capable, il était hors de question pour Alceste de la laisser sans responsabilités: La juge décelait un fort potentiel en cette jeune femme.

Cela la fit légèrement sourire, étirant ses lèvres rosées en une moue à cheval entre l'amusement et l'attendrissement, une idée lui traversa la tête, c'était L'IDEE qui allait plaire non seulement à la juge, mais aussi au roi qui n'acceptait ni la rédition ni les pertes d'armes inutiles: tirer cent flèches dans ces pauvres navires résulterait de l'inutile.

" - Très bien, leur sort dépendra de toi. Cette armée de cinquante têtes est à vous, fais-en ce que bon vous semblera, lieutenant Shumeï. "

Ceci dit, Alceste mesura les conséquences que cela pouvait impliquer. La jeune Nâga partirait sans doute dans une première mission afin de prouver ses talents et endurcir ces hommes qui ne demandaient visiblement, qu'à obéir à leur destin, quel qu'il soit. Cela était parfait: Ils suivraient la nouvelle cheffe avec d'autant plus de volonté et de détermination que leur roi, cet homme qui était maintenant également sous les ordres d'une magnifique femme-serpent.

" - Je vous donne la permission de quitter les terres, nous irons nous enquérir auprès du roi Pléistoanax afin de savoir quelle sorte de missive vous pourriez bien être affiliée. Nous ferons cela plus tard, j'ai déjà une autre missive pour nous. J'espère que vous n'êtes pas déçue du résultat. Des hommes aussi avenants et serviables nous seront bien plus utiles pour la défense de nos bannières que morts. Je vous fais amplement confiance pour la suite des évènements. "

Se retournant, le sourire toujours affiché sur ses lèvres, elle baissa son bras et dans le même souffle, les hommes baissèrent leurs arcs et rangèrent leurs flèches. Chacun retourna sur sa ligne dans un geste et un ordre aussi parfait que ne pouvait l'être la discipline Spartiate. Alceste jubilait intérieurement de voir ces muscles et ces corps sous son commandement. Tant d'hommes féroces, forts, musclés, endurant, ensués sous l'effort et la chaleur du soleil, ces regards fiers d'être nés sur cette terre, de servir une seule et même voix sans poser de question: Des esclaves magnifique et sublimés par leur caractère et la fierté de leur cités... Cela excitait la juge.

Le soleil était toujours à son Zénith et parce que la journée n'était pas encore terminée, Alceste décida de s'offrir une petite réserve, elle allait vérifier si sa Lieutenant et ses nouveaux hommes étaient prêts à combattre.

" - Nous allons repousser également les impies de la forêts, ils saccagent nos cultures et tuent nos bêtes, si nous n'agissons pas, ils vont finir par nous faire mourir de faim, car les femmes n'osent plus sortir en dehors de notre camps. Nous allons également t'expérimenter un peu avec ta nouvelle armée afin que tu  puissies savoir quels points rectifier et améliorer. Tu sais, avant d'être des guerriers digne de leurs noms..."

Elle désigna d'un coup de tête les hommes qu'elle venait de dépasser en marchant.

" - Ils étaient tous des enfants ne sachant pas manier épées ni arcs. Tu as la chance de savoir toi, leurs point forts, c'est toujours mieux qu'avoir des larves humaines en face. Ils ont la volonté et l'énergie, ne te manque plus qu'à manier le pinceau qui dessinera le futur... votre futur."

" - Mam'! "

Sur ces mots, Pausanias l'enfant arriva en courant avec deux bêtes armés, deux destriers de combat magnifiques, l'un surpassait de loin l'ossature et la musculation que l'autre, c'était Bucéphale, l'étalon descendant du Pégase noir de Persée, destrier au même nom. L'animal était bâtit comme un engin de guerre, sa robe était d'un noir si parfait qu'une palette de gris acier et d'un bleu sombre dansaient sur son encolure. Ses yeux étaient d'une couleur d'or, l'expression de son facié indiquait qu'il reconnaissait sa maîtresse et docile, mené par le bout du nez par l'enfant-roi, il s'arrêta au carré devant les deux femmes.

Le second animal était aussi beau que Bucéphale, mais à défaut d'avoir ce noir parfait et cet expression sûr et apprivoisé, il détenait un air curieux et déterminé, un peu comme le devait être Shumeï. Les destriers de combat étaient fin prêts à être utilisés, ce n'était pas trop tôt...

" - Merci Pausanias, Ce destrier est tient Shumeï, appelles-le comme tu le sens, dresses-le, donne lui ta confiance et il en fera de même jusqu'à sa mort... et même au-delà s'il a de la chance."

Montant ses yeux vers le ciel en observant les nuages qui détenaient un aspect blanc laineux, son sourire se figea et s'estompait au fur et à mesure que les navires derrière les deux protagonistes amarrait, laissant les hommes et le roi entrer dans la cité. Des cris de protestation et d'autres de souffrances firent vite leur entrée sur le territoire Spartiate.

S'il l'on se retournait, l'on voyait les garde de la cités tuer certains des perdant de cette joute maritime, certainement, ceux qui ne désiraient ni servir une femme, ni être esclave d'une cité égoïste et indépendante. Cela faisait doucement rire Aleste qui se jura de les juger si sévèrement dans l'au-delà que leurs cadavres en trembleraient.

" - Bien, maintenant allons-y, lieutenant. "

Montant sans plus attendre sur son destrier, Alceste acquieça d'un léger clin d'oeil à Shumeï, suivit d'une sourire léger qui l'incitait à la suivre, une autre aventure plus dangereuse attendait la marinas, cependant, était-elle aussi sur et excitée que la spectre?

[hrp: désolée du temps, les exams... xD pour la suite, tu as libre arbitre, total, donc fais-toi plaisir =) MP moi au pire des cas Wink ]

____________________________________________________________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koryû Shumei
Écaille du Nâga
Écaille du Nâga
avatar


messages : 36
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 18
Localisation : à l'extérieur de dedans

Fiche de Personnage
Protection Divine: Ecaille du Naga
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Sam 7 Juin - 19:22

Une indicible tristesse envahissait le cœur de la Marinas. Pourquoi avoir laissé mourir ce jeune homme? Elle voulait que le roi paye de cet acte, et elle réfléchissait à un châtiment. Le tuer tout de suite, finalement, n'était peut-être pas la meilleure idée. De plus, la juge ne lui accorda pas de seconde lance. Sans doute parce que le coup était raté, et qu'elles ne bénéficiaient plus de l'effet de surprise. D'autant plus que, à présent, l'armée c'était rendu, on ne pourrait plus tuer leur roi.
Une idée commençait à germer dans le cerveau de Shumeï, sans doute due à la proximité avec Alceste.
Justement, celle-ci offrit l'armée vaincue à la Nâga, qui s'inclina, un sourire aux lèvres.
Je vous remercie, mon général. Je tâcherai de m'en montrer digne.
L'armée était à portée de voix. Si elle parlait assez fort, ils l'entendraient.
Ouroboros revint, ses crocs tâchés de sang. En sifflant joyeusement, il rejoint la Marinas, et se roula à ses pieds. Celle-ci s'avança vers la rive, et ordonna, d'une voix posée et forte:
Armée Athénienne! Vous vous êtes rendu! Aucun mal ne vous sera fait si vous acceptez de m'obéir à moi, Shumeï, votre nouveau chef!
Elle marqua une pause, tandis qu'un silence hésitant accueillit son allocution. Elle reprit:
Comme première preuve de votre fidélité! J'exige que vous me livriez votre roi! Nous ne le tuerons ni ne le maltraiterons si vous nous le donnez avant un quart d'heure!

Elle savait que, si les ordres venait d'elle, une enfant, et surtout une fille, il y avait peu de chance pour que cette bande d'hommes endurcis de lui obéissent. Mais si jamais les ordres venaient du roi.
Une barque arriva, une barque en bois riche. Cinq soldats armés amenaient le roi, un homme d'une quarantaine d'années, armé et protégé. Le roi monta sur le pont, et la Nâga, d'un signe de main, renvoya la barque.
Bien, monsieur. Maintenant vous le devez une obéissance absolue. Quoi que je vous ordonne, je veux et j'exige que vous l'ordonniez à votre armée. Si vous ne le faite pas, ou si votre armée ne vous obéit pas, je vous tuerai. Lentement, de préférence.


La Wyvern donna alors à la jeune fille l'autorisation de quitter les terres. Effectivement, la Nâga préférait attendre les ordres du roi. Elle craignait trop de commettre des idioties, maintenant qu'elle avait une armée sous ses ordres. Puis, Alceste parla d'une autre armée, ravageant les terres intérieurs. Shumeï trouva intéressant de leur opposer l'armée Athénienne. Eviter de sacrifier des Spartiates. Mais elle préférait en recevoir l'ordre ou qu'on lui en donne l'accord. Alors, elle soumit son idée à la Juge.
Alceste lui offrit ensuite un cheval. Il semblait moins fougueux que Bucéphale, il convenait au caractère calme de la Nâga. Celle-ci caressa doucement l'encolure de l'équidé. Il lui fallait un nom. Elle murmura:
Alcyon...
Elle monta en selle, tentant de ne pas se montrer agressive, pour pas que l'animal ne se cabre. Elle prit Ouro sur son bras, car elle craignait que le reptile n'effraye Alcyon.
Puis, elle le lança au trot, pleine de sérénité.
Je vous suis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Dim 15 Juin - 17:23

La juge fit retourner son étalon d'ébène en jetant un regard froid mais amusé sur les athéniens captifs, très peu d'entre eux s'étaient rebellés, préférant opter largement pour leur vie d'esclave que de mourir à petit feu de la main d'une jeune femme, aussi belle soit-elle.
Fronçant les sourcils en soupirant, Alceste baissa son cou et laissa son visage exprimer son accord sur la demande de sa jeune lieutenant. Après tout, si elle n'était pas sur d'elle, valait mieux prendre en effet, un représentant d'une flotte, ainsi elle pourrait avoir un peu plus de détails stratégiques.

Les hommes furent aussitôt mis en rang par les guerriers Spartiates quelques peu amusés du revirement de situation, tandis que Bucéphale reculait et renâclait, par hâte d'en découdre et de partir en guerre. De la même manière, les doigts blancs de la juge serrèrent les lanière de cuir dans sa peau, tandis que ses mollet pressèrent les flans de la monture qui partit en flèche vers la forêt, laissant derrière lui la trace de ses pas qui avaient vivement battus le sol meuble et fertile.

Alceste ignorait si Shumeï était prête ou non à se lancer dans une guerre avec cette armée, aussi préférait-elle prendre de l'avance afin d'observer au mieux l'évolution de la situation. Tandis que les portes de bois gondolées de la défense Spartiate s'ouvraient, Le destrier fonçait toujours à la même allure infernale.
La forêt était visible au moment ou les portes s'ouvraient, laissant un espace de verdure, de pin et d'herbe s'élever sur l'horizon, agréable et sereine, la nature exploitait l'espace environnant avec autant de beauté que de densité.
Cependant une volûte de fumée s'élevait de cette beauté d'émeraude aux reflets dorés, un détail qui ne laissait pas Alceste dubitative ni sans actions.

Elle arrêta Son destrier pile devant l'orée des pins embrumés par la poussière du feu et pénétra de son regard de braise la nature, en observant chaque détails qui pourraient lui procurer un indice.
Elle pinçait ses lèvres et gonfla sa poitrine de courage avant de jeter un regard dévolu derrière elle: Shumeï arriverait-elle à temps?
Soupirant en jetant son regard vers les cieux et profitant qu'il n'ait personne, elle mit pied à terre et concentra son cosmos dans l'espace infinie qui l'entourait.

Son énergie cosmique fit doucement briller ses avant-bras qui s'enflammèrent d'un feu émeraude, maléfique, sans plus attendre, la partie demandé de son surplis se collèrent littéralement à ses avant-bras jusqu'à ses mains, enroulant les phalanges de ses doigts avec douceur et volupté, comme la caresse d'un amant qui avait trop longtemps souffert de l'absence de sa protégée.
Sans demander son reste et sur ses gardes, la spectre de la Wyverne regarda autours d'elle pour constater qu'aucun témoin n'était présent. Elle fut déçut de n'y trouver aucune trace licite de vie autours d'elle et de son animal, elle en souriait d'avance: La chasse à l'homme était une chose qu'elle avait toujours adoré!

remontant sur son destrier, elle jeta un ultime regard derrière elle et décela un nuage de fumée, de poussière terreuse se lever, peut être que Shumeï arrivait, enfin? Levant un sourire moqueur, ses iris verdoyant se posant avec tendresse sur les parties de son surplis, elle les caressa de ses doigts fins avant de lancer un regard plein de défit vers la forêt et d'y lancer Bucéphale au pas: La chasse était ouverte.

Les bruits de pas de l'étalon étaient annihilés, totalement aspirés par la mousse et la flore locale, il n'y avait pas de bruits hormis le chants de quelques rossignols dans cette assemblée de pins et de bois verdit par l'espoir et la nature; En avançant suffisamment loin dans la pénombre, l'on pouvait apperçevoir la faune, un renard ou une biche fuyant au sens contraire de la brume.

Plus l'on avançait de la brume, plus l'air devenait chargée, nauséabonde, l'espace environnante devenait plus sombre mais aussi plus froid, les chants et les bruits se taisaient au faveur de crépitements de feu et d'une lourdeur d'atmosphère inéluctable.
Les Athéniens auraient-ils la force et le courage de rentrer dans cette forêt sous l'ordre de leur commandant Shumeï? Réussiront-ils à trouver les maraudeurs et les ennemis contre lesquels ils devaient combattre?

____________________________________________________________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koryû Shumei
Écaille du Nâga
Écaille du Nâga
avatar


messages : 36
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 18
Localisation : à l'extérieur de dedans

Fiche de Personnage
Protection Divine: Ecaille du Naga
Titres: 0

MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    Lun 16 Juin - 9:03

Alceste partit devant. Shumeï se retourna vers son armée: elle entendait bien que celle-ci la suive. Elle se retourna donc vers ses nouveaux soldats. Le vent, une brise maritime qui venait à peine de se lever, portait sans peine ses paroles, vides de toute haine ou rancune.
Suivez-moi. Je sais que certains d'entre vous vont tenter à fuir, pour ne pas rester sous les ordres d'une Spartiate...
Malgré qu'elle ait l'air naïve et gentille, la Marina saurait prendre des mesures à la hauteur de la situation.
Je vous compterai régulièrement. Si je constate que l'un d'entre vous manque, alors je sévirai. Je ferai exécuter son voisin de droite.
Un frémissement dubitatif parcourut l'armée athénienne. La Nâga survola cette armée du regard, et leur attribua à tous une lettre selon leur colonne et un numéro selon leur rangée, ainsi elle saurait exactement qui manque à l'appel.

La juge était à présent loin devant. Il fallait la rejoindre au plus vite sur ce nouveau front. Shumeï, d'un vaste geste, invita ses soldats à se mettre en route, et caressa doucement la crinière de son cheval, pour lui demander l'emmener rejoindre Alceste.
Cependant, après une dizaine de minutes de marche à une allure ralentie par les rangs d'hommes derrière, qui avançaient bien sûr plus lentement, et de manière chaotique, car il grondait un petit vent de révolte, il fallut s'arrêter une première fois. La jeune fille balaya du regard l'armée à l'arrêt, et constata qu'il ne manquait aucun soldat.
Je vous félicite pour votre sagesse, mes soldats.
Pourtant, au second arrêt, il fallut constater un fuyard. La Nâga arrêta Alcyon près du voisin de l'homme manquant, et le toisa avec tristesse.
Maudit ton camarade, qui n'a pas pensé à toi.
D'un regard à Ouroboros, elle lui indiqua que la malheureuse victime était à lui. Le serpent se déroula, souple, et vint aux pieds du condamné. Il siffla un instant avec plaisir, se délectant de la peur qu'il lisait dans les yeux de l'Athénien, puis, sans un autre bruit que celui de son glissement, il monta jusqu'à sa gorge, et le mordit. Il rejoignit ensuite la Marina, peine d'abandonner une proie qu'il aurait pu dévorer.
L'homme n'avait pas souffert. Le poison d'Ouroboros se répandait rapidement. En à peine une minute, le visage de la victime était devenu noirâtre, tous ses muscles s'étaient contractés, et son cœur avait cessé de battre.
Shumeï espérait que cet exemple dissuaderait les autres soldats.

Elle n'eut pas de mal par la suite à retrouver la Wyverne; Shumeï avait ressenti son cosmos, surpuissant et imposant. Elle senti aussi l'incendie, les bois, la mousse brûlés, la forêt, auparavant paisible, dévorée par le feu.
Veuillez m'excusez pour mon retard. Que devons-nous faire, à présent?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la Wyverne protège son nid... [Recrutement/Conquête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» recrutement BAMAKO
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
estrée test :: Sparte-