AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Alceste étoile céleste de la férocité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Alceste étoile céleste de la férocité   Mer 17 Avr - 22:37





Guerrière spartiate
Alceste



• [age]
• [sexe]
• [divinité protégé]
• [armure]
• [59]
• [Femme]
• [Hadès]
• [Surplis de l'étoile céleste de la férocité]


Mon passé me rattrape...


▬ Background du personnage :

Ils étaient 300. trois cents hommes à combattre pour la fierté, l'honneur et l'indépendance de leur cité: Sparte. Cette histoire remonte à il y a maintenant moins d'un siècle et je me rappelle...
L'odeur âpre des cendres, de la chair putréfiée, mêlée au parfum du cuir, de la sueur. Un léger goût d'amertume se faisait sentir sur le palais de ma bouche et une goutte de sueur froide du nectar céleste de la peur soulevait mon coeur jusqu'au bord de mes lèvres. Mes yeux brûlés par le soleil du midi échouaient sur les corps frais que mes comparses et moi venions d'anéantir.

La gorge et mes lèvres asséchés par ces heures de luttes sans-merci m'arrachaient une grimace de souffrance entre chaque inspiration, tout brûlait en moi comme un feu incendier et dévastateur; Entre la souffrance et l'excitation je pouvais encore sentir mon coeur battre au rythme des pas de notre chef adoré: Léonidas. J'aurais pu lever mon javelot comme tous ces hommes autours de moi et cantonner notre hymne bestiale et farouche jusqu'à m'en exploser la glotte, mais l'envie n'y était pas.
Je fus à l'époque une des rares femmes à pouvoir approcher de prêt à l'armée de la grande Sparte! Si j'avais pu en faire partis en ce jour saint, c'est uniquement sur un cas de conscience; Je promis à mon père et au chef de ne jamais faillir dans mes entreprises quels qu'ils soient, aussi si j'étais aussi loyale à notre chef que fière de notre cité, aucun homme n'aurait su égaler ma précision au lancé de javelot.
Les femmes à Spartes sont comme les hommes, des guerrières nées pour endurer la souffrance toute leur vie et encaisser, mener leur propre guerre vitale pour montrer qu'elles aussi existaient, le port de l'arme était une obligation et se battre, une nécessité. Mais jamais une femme n'avait le droit d'escorter les hommes en bataille, trop fragiles, émotionnelles et impulsives.

Prenant mon casque à la collerette rouge de ma tete, je laissais ma chevelure et mon visage prendre l'air qu'il méritait, un poids un moins après des heures de luttes est toujours bon à prendre! Je passais le revers de mon coude sur mon visage pour l'essuyer des perles qui gouttelaient le long de ma machoire, j'attendais que les hommes finissent leur cris assourdissant avant de prendre mon aise et m’asseoir au milieu de cette foule, j'étais éreinté mais je devais encore tenir, dans moins d'une heure une nouvelle bataille allait encore nous faire front, le son du cors ennemi vibrait dans nos oreilles et dans nos veines.

J'écoute les parole de notre chef bien aimé après m'être levée, il en fallait du cran pour oser nous redonner du courage après la onzième bataille du jour! Perplexe mais les idées encore claires, j'observe la pointe de mon javelot et commence à sautiller sur place, une énergie non négligeable se dérobe sous ma chaire tendis que je sens une nouvelle vague d'excitation soulever mon buste et me donner la force de combattre encore et d'arracher des têtes et des vies comme le fait si bien Hadès dans le lit des morts.
C'est alors que l'on aperçoit les premiers casques d'argents des sorciers Perses, ils sont nombreux à porter des flammes d'un bleu cobalt, je ne saurais dire précisément ce qui s'est passé à ce moment, mais la mêlée fut brutale et rapide, nous perdîmes deux combattants contre milles sorciers et bêtes d'origines inconnues, mon javelot offrit le trépas à plus d'une centaine d'homme, il est dit que Léonidas en offrit la moitié de leur effectif au dieux des enfers, j'éprouvais une profonde fierté pour notre chef et nos hommes! Le soir venu, nous chantâmes ensemble autours d'un mur fait avec les corps des macabés, le lendemain l'assaut fut des plus terribles.

J'étais là au commencement et à la chute des guerriers spartiates! On envoya un homme dépêcher une lettre aux cités indépendantes alliées à sparte pour un soutient des troupes, les Perses furent plus nombreux qu'on ne l'avait pensé... Je revois encore Léonidas dans sa fougue et sa force légendaire empaler le chef de l'armée ennemie par son glaive à bout de bras, moment choc ou les perses avaient réussis à nous encercler, nous mourûmes tous dans une danse salvatrice de flèches, d'épées et d'épuisement, néanmoins nous tous, les 300, étions soudés jusque dans la mort.

▬ Pourquoi défend-il cette divinité :

Lorsque je me réveillais, j'étais dans un état léthargique, j'étais là sans l'être, c'était assez difficile à définir, je flottais dans un monde qui n'était pas le mien. Vite je paniquais en observant les lieux, creux et vide d'hommes, je n'avais plus mes hommes à mes cotés ni la contré verdoyante de Sparte sous mes yeux. Je me rappelle de ce visage serein et sec qui m'avait regardé lorsque j'avais repris vie... Ricanante et malsaine, la personne s'approcha de moi, ôtant d'une traite l'une des flèches transperçant mon corps. Petit à petit, je me rendis compte que les lieux n'avaient rien de singulier et très vite l'on me donna la réponse escomptée. Les enfers... J'avais toujours malgré moi, servis l’empereur des ténèbres et ainsi prouvé ma loyauté à son égard. Je pensais à Léonidas en qui j'avais tout donné, en quoi une divinité était-elle différente après tout?

Observant le sang qui ne coulait plus, je fus surprise de constater que le seigneur Hadès recrutait dans les plus brefs délais des hommes et des femmes pour grossir les rangs de son armée pour une étrange bataille se déroulant en Olympe, ainsi comme je connaissais déjà cet art et ces responsabilités, il me confia par la voix de son prêtre, une armure qui m'allait fort bien ainsi qu'une petite dizaine d'hommes sous mes ordres.
L'on m'avait donné le surnom de la " bête sauvage", la " sauvageonne" ou la "bestiale", cela m'allait plutôt bien je dois avouer et je ne me lasse pas de ces noms que l'on me donne encore aujourd'hui.

La bataille de l'Olympe fut assez facile pour mon régiment, parce que les morts ne peuvent mourir tout simplement, nous foncions comme des forcenés dans le tas des ennemis de notre souverain sans sentir la moindre égratignure.
Je me souviens de ce moment, à laquelle j'ouvrais un homme en deux dans le sens verticale, j'avais à nouveau ressentis cette sensation d'excitation mêlée d'une nouvelle peau et force! Puis sans m'en apercevoir je pouvais voir comme une étrange couleur verte affluer le long de ma peau, d'un vert pâle et émeraude, je n'en croyais pas mes yeux, c'était la première fois que cela m'arrivait... ou la seconde, j'étais tellement en état de choc que je ne me souviens pas de la suite, c'est comme si le néant avait frappé mon esprit.

Quelques lieux plus tard, un an tout au plus je reprenais part à cette bataille au nom de mon dieu Hadès! Armure divine de la férocité sur le dos et mon javelot spartiate en main, je faisais fureur en abattant les lignes ennemis à l'aide de mon énergie cosmique, plus rien ne pouvais m'arrêter, j'avais pris le goût du sang, de la chasse et de la poursuite, c'était tellement bon et excitant!
Lorsque nous arrivâmes enfin vers le sommet du mont Olympe, je fus comme déstabilisé, comme si on avait aspiré mon âme et mon corps, encore une fois le néant prit possession de mon esprit mais pas comme on aurait pu le prévoir.

Les années passaient dans lesquelles le seigneur Hadès m'envoyait quelques conseils et ordres à exécuter par la suite, je fis la promesse comme j'avais fais à notre défunt chef Léonidas de prêter serment à mes paroles et de ne jamais le décevoir. C'est alors que j'eus la chance d'intégrer à nouveau les rangs des Spectres une seconde fois, dans le calme et la simplicité, la douleur la luxure et la bestialité.
Bien vite je remaniais mon javelot comme personne, j'appris mes compétences cachées dévastatrices et sanguinaire grâce à notre prêtresse. Je ne faisais pas la fierté des spectres, mais celle de notre divinité, grâce à mon expérience passé, certains savent que ma loyauté n'a d'égale que la Dame de notre Divin protecteur Hadès et je ferais tout pour l'aider à arriver à son but, pourvus qu'il nous laisse une chance de mourir à nouveau et pour toujours: ainsi je pourrais retrouver les verts pâturages et mes anciens amis dans un éternel val d'été aux couleurs de l'émeraude.



▬ Comment a-t-il eu son armure :

Réveillée malgré elle par le prêtre du seigneur des enfers, promettant protection et loyauté en échange de services divins; Alceste n'a jamais été aussi proche de la mort qu'à ce moment. Depuis son enfance, la Spectre n'a cessé vivre pour tuer, la raison du plus fort est toujours la meilleur à Sparte, aussi a-t-elle toujours côtoyer la mort sans véritablement la servir. Entre les batailles confrontant les armées des Perses ou les énormes animaux de la Grèce, la survie était le moindres des soucis.

Petite déjà, un cosmos émeraude parcourait lentement ses veines sans se manifester pleinement, ce n'est seulement qu'à l'âge de ses dix ans, à son premier combat que son cosmos éclata furieusement contre un grizzly forestier. S'armant de son javelot qu'elle porte encore aujourd'hui, elle avait réussis à transpercer l'animal en lui lançant l'arme qui vint le perforer en plein coeur. Une enfant de dix ans dit-on? Oui, car le cosmos de la spectre représentante de la férocité décuple la force par dix à ce qui était son future porteur.

Son second prestige fut la précision diabolique de la lance, à une distance de pas moins de deux cents mètres où Alceste n'a pas hésité à embrocher un fantassin Perse et son cheval lorsqu'ils étaient en train de fuir la ville de Sparte, fuyant également le sort inéluctable des autres éclaireurs Perses. A partir de ce jour, Léonidas la garda sous son bras comme un générale: Elle avait quelque chose de plus que les autres n'avaient pas, effrayant mais bénéfique!
Ce n'est qu'après sa mort, lorsque Alceste rejoint les enfers qu'elle rencontra son surplis qu'elle porta lors de l'ascension du mont Olympe.



▬ Quels sont les évènements qui ont marqué sa vie :

L'entraînement pour être une spartiate marque la vie de tous les habitants de cette ville. Lâché à l'âge de cinq ans dans la forêt, ils doivent faire face à de terribles animaux et survivre dix jours. Uns fois cela passé, à partir de leur huit an à leur dix ans, les enfants sont soumis à un entraînement d'arme féroce et puissant! Les plus faibles sont tués après coups, les plus fort doivent partir à la colline la plus proche aller voir une oracle afin de connaître le destin qui l'attend. Après être rentré de ce voyage, l'on attribue le véritable nom de Spartiate aux hommes réussissant ces épreuves, on leur donnes une femme et vivent leur vie d'homme une fois qu'ils ont atteint la pubertés.
Alceste n'a jamais souhaité connaître son destin, aussi a-t-elle préférée aider à la construction de la cité et à un entraînement plus approfondis des armes que de se voir marier à l'âge de onze ans.

Alceste avait Quinze ans lorsque son javelot transperça le premier fantassin, et seize ans lorsqu'elle fut elle même assassinée par une pluie de flèche aux cotés de son roi et de ses hommes.
Elle était là également lors de la bataille de l'Olympe, bataillant fièrement et courageusement contre les autres camps opposants de son nouveau Seigneur Hadès, aujourd'hui elle attend, jamais bien loin de Sparte, on dit qu'elle s'est forgée une nouvelle identité pour éviter un mal quelconque à la cité qui l'a vue naître, aussi suit-elle attentivement mais de loin, le règne de la nouvelle monarchie qui s'instaure petit à petit.



Description du Héros



:Alceste est une spartiate fière et indépendante. Provocante dans sa manière d'être, elle doit son tempérament de flamme à sa nation et à ses racines de guerrière farouche. Si Alceste vient de Sparte, tout en elle aspire à l'art de faire la guerre et de semer la mort, aussi a-t-elle hérité de la peau halé et ambré de son pays, ses cheveux aussi noirs que le gouffre des repentis, servant à y pousser tous les énergumènes de ce peuple fier! Seuls ses yeux d'un vert émeraude chatoyant aux reflets sauvages animés par le feu de son cosmos, semble affirmer que la demoiselle ne fait plus partie du monde des vivants depuis quelques années et pourtant, tout en elle évoque encore la jeunesse et la fraîcheur.

Tout en elle aspire à l'art de la guerre, à la provocation et à la débauche, car si madame est parfois impulsive, elle sait rester maître d'elle-même, véritable marionnettiste utilisant son art afin de tromper son adversaire, elle sait se montrer tolérante et juste avec ceux qui le méritent. Autonome et autodidacte, il lui est déjà arrivé dans le passé de conduire une escorte d'hommes droit vers la mort sans jamais hésiter ou fuir; Nous pouvons également ajouter qu'elle est une femme courageuse mais aussi très attachée à sa fierté, pour elle un spartiate n'a qu'une parole.

Malgré le caractère de spectre guerrier qui la caractérise, Alceste agit énormément par instinct animale, mais ce n'est pas pour autant qu'elle va se jeter sur la première chose qui bouge, ou la première personne qui l'indispose, non. Curieuse de nature, elle utilise son expérience et sa harangue naturelle afin d'éviter les conflits au maximum: Elle sait que la guerre n'est pas une chose aisé et qu'il faut plus qu'un cerveau et des muscles pour les gagner. La guerre est un art dont le pinceau ne saurait être la vie.


Attaques et Pouvoirs

• This is Sparta!

Lorsque Alceste vise une cible avec son javelot, elle fait mouche! La force de son cosmos allié à la vitesse du javelot font que cette arme peut traverser un sanglier de part en part. Si jamais son Javelot se brise ou se perd, Alceste peut en re-créer un à partir de son cosmos.

• Only three hundred of men!

Lorsque Alceste concentre suffisamment mon cosmos, elle détient la force de trois cent hommes; trois cent Spartiates exactement; Toutes ces caractéristiques sont décuplés le temps d'une attaque.

• Légion Shield

Lorsque Alceste est en situation critique, le cosmos de la spectre créer un mur de cadavres devant elle, absorbant ainsi toutes les attaques envoyés en donnant l'énergie de cette attaque à la spectre.

• How to training a Spartiate !

Lorsque Alceste attaque physiquement une personne sans utiliser son cosmos, sa vitesse d'attaque et sa vitesse d'esquive augmentent à chaque coups.

• Fang of death

L'attaque Ultime de Alceste se résume à une invocation. Alceste peut invoquer un homme ou un animal émanant du royaume des morts pour une durée de 3 posts RP. La bête par sa simple présence ajoute un bonus de courage et de soin à Alceste.










© Never-Utopia

____________________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Alceste étoile céleste de la férocité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le spectre du Bénou étoile céleste de la cruauté [ok]
» --Nayla-- Spectre de la Corneille de l'étoile Céleste de l'Augure
» Haao,Surplis du Lycaon de l'étoile Céleste dela Punition[ok]
» Ezekiel, spectre du Démon, étoile céleste de la Damnation [ok]
» Zoul de Pandore, spectre du Balrog de l'étoile céleste du talent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
estrée test :: bibliothèque :: Inscriptions Archivées :: Personnages en activités-