AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Fallen civilization (Myr/Manas autres nous MP =) )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Fallen civilization (Myr/Manas autres nous MP =) )   Lun 13 Jan - 17:17

Il y a quelques jours, mon fils adopté m'a fait une déclaration très douce et juste, lorsqu'il en aura l'age, il deviendra un grand roi respecté et adulé, comme son grand père. Je le sais, les liens du sang ne trompent pas.
J'esquivai un sourire délicieux, en toisant Athènes, la ville et son sanctuaire d'un regard flamboyant, affamé à la haine inassouvie. Il n'y avait ni vent ni pluie ni soleil, la lune lançait son regard chatoyant du haut de ces nuages, perçant ces derniers d'une faible lumière immaculée, laissant à peine assez de luminosité pour que les gardes de la ville ne s'aperçoivent qu'un dragon était haut perché au sommet d'une tourelle.

En fait il s'agissait de mon ombre qui se rependait doucement sur les toits abruptes de la cité, mes ailes englobant dans l'ombre du tourment les civils encore debout à cette heure tardive. Doucement mon surplis me posa sur la douceur d'un toit de fortune, sans aucun bruit, tel un chasseur en quête d'une proie, mes sens plus aiguisés que jamais.
A entendre les bruits du batiment, mon surplis et mon corps entier vibrait, je n'étais pas encore au bon domicile, il n'y avait pas encore assez de poussière de cosmos ici, pas assez de présence divine, pas assez de ce que je recherchai.

Non sans lâcher un soupire de mécontentement, ma queue claquant dans la pénombre  à la façon d'un fouet, impatiente, je rebondissais sur une autre surface, les sens aux aguets, le cosmos maîtrisé pour ne rien laisser paraître de ma présente, pas même le parfum de la mort. J'étais ici pour récolter une âme, c'était tout ce qui m'intéressait pour l'instant.
Athènes était en guerre contre ma cité, Spartes, aussi, si je réussissais à capturer l'un des éléments clefs de cette cité ne serait-ce que par intérêt, nous pourrions sans-doute y tirer une armistice et une remise de cette future " démocratie ", Paix imagée, mensonge troublant tirant le monde sans sa fausse lumière.

Enfin, je repérai ce que j'avais tant cherché au cours de ces dernières minutes et sans me faire prier, je pliai mes ailes et passais rapidement sur le toit d'une maison légèrement plus épaisse et grande que les autres. A spartes toutes les maisons ont la même façade, ici, il était plutôt aisé de trouver ce que l'on cherche s'il on sait à qui l'on a affaire.
J’atterrissais devant la porte, veillant à surveiller que personne ne m'ait suivit, puis sans préavis, enclenchait la porte puis rentrais, toujours suivit d'un silence religieux, seul le crépitement des flammes de la cheminée osait perturber ce moment fatidique.

Mon sourire se voilait rapidement par ma colère, je pris les devant et commençai à avancer, les talons de mon surplis fracassant le silence pour de bon, offrant aux personnes de cette demeure ma venue infernale. L'atmosphère devenait pesante et tandis que je regardais les flammes rougies de la demeure, celles-ci se transformaient doucement en un vert éclatant, émeraude, aussi profond et rare que ne l'est celui des enfers.

La chaleur aussi augmentait, mais pas une chaleur douce et agréable, aigre, terrifiante, insoutenable et stressante. Satisfaite, je baissai mon bras du feu et commençait à arpenter la pièce de mon regard incandescent, d'autres bruits se manifestaient. Souriant à nouveau, je retirais mon heaume aux cornes torsadés, laissant tomber une longue chevelure de nuit jusqu'à mes chevilles. Mes pupilles d'un émeraude aussi intense que les flammes observaient la maison jusqu'à ce qu'un détail m'attire, indéniablement...

" - Humm ... Viens par ici, ma biche. Viens embraser ton destin. "

____________________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrmidia
La voix des présages
La voix des présages
avatar


messages : 23
Date d'inscription : 01/05/2013
Age : 29

Fiche de Personnage
Protection Divine:
Titres: 0

MessageSujet: Re: Fallen civilization (Myr/Manas autres nous MP =) )   Lun 13 Jan - 18:10

    La nuit teintait maintenant les cieux d'un bleu dilué dans un profond violet. Les étoiles s'allumaient timidement, les premières ambitieuses rapidement suivies par les plus timides et finalement, fermant la ronde, la lune décroissante s'avança radieuse pour dispenser son éclat aux créatures nocturnes. Athènes s'endormait, ses rêveurs prenant les routes d'Hypnos et de Morphée. Mais certains demeuraient éveillés, l'une d'entre elles attirera particulièrement notre attention, agenouillée et silencieuse, Myrmidia profitait des premières lueurs de la lune pour aspirer à la plus reposante des méditations. Ses longs cheveux blonds entouraient ces hanches par de tortueuses ondulations, effleurant le sol ça et là. Une simple robe blanche pour seule vêtement et une gemme d'ambre percée et opulente contre sa gorge, un parfum poudré dépeignait l'ambiance paisible et mystique qui trônait dans la salle des méditations.Myrmidia n'aimait pas être dérangée ici, personne n'avait l'autorisation d'entrer dans ce lieu sanctifier par les prêtresses de Vestia, les Vestales et celles d'Athéna.

    Ce lieu est l'écrin parfait pour les visions de la devineresse. Pour tout dire, ce lieu reste le seul où elle peut avoir l'esprit totalement libéré et ses impératifs sociaux. La lune reflétait ses rayons sur le miroir d'eau qui attendait cet instant au milieu de la pièce circulaire ouverte sur un jardin de lilas odorants. La jeune femme inspira profondément de nouveau, ses muscles se déliant pour laisser la lassitude disparaitre dans cette nuit enchanteresse.

    L'athénienne frissonna soudainement malgré la température agréable de la nuit. Ses yeux violines s'ouvrirent, d'une main d'ivoire elle ramena une étole de lin légère pour s'en entourer les épaules à demi dénudée. Se relevant sans empressement, elle n'entendait rien d'autres que le silence, toujours seule dans la pièce et pourtant elle ne se sentait plus en sécurité... plus totalement. La confiance qu'elle donnait à ses gardes du corps n'en était pas moins entière, la devineresse resterait ici en attendant que ses intuitions disparaissent. S'approchant du miroir d'eau cristalline, Myrmidia se pencha pour laisser ses cheveux en toucher la surface, une ondulation se forma puis une autre. Observant son propre regard, la demoiselle inspira brusquement tout en recevant de plein fouet une violente vision.

    Un regard ... prédateur, carnassier ... d'un émeraude surnaturel. Cette impression de ne pas être seule demeura malgré l'éloignement de la vision. Le visage de la personne lui était encore inconnu. Un frisson monta le long de son bras, était-ce de l’appréhension, de la peur ? Avouer sa faiblesse ... oui elle avait peur à cet instant mais il fallait qu'elle se ressaisisse. Athéna lui prêterait son courage et sa détermination ! Effleurant sa cuisse, elle sentit le fourreau de son poignard au pommeau d'ambre. Une pensée lui fit pousser un soupir de soulagement. Priam ... il ne laisserait personne lui faire du mal.

    -" Priam ... Priam !"

    Commença t-elle tout en s'approchant d'une des colonnades corinthiennes. Le contacte que l'arme lui insuffla une vague d'apaisement, en user allait être difficile mais la devineresse n'offrirait pas sa vie au premier charognard passant. Secouant la tête, peut-être n'était-ce qu'une bouffée de paranoïa. Mais il fallait pourtant qu'elle trouve au plus vite Priam, se dernier la rassurerait d'une boutade maladroite... qui la conduirait surement à le secouer en riant.

    *Priam ... prend garde à toi.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Re: Fallen civilization (Myr/Manas autres nous MP =) )   Mer 15 Jan - 12:22

Son casque effroyable sous sous bras, la Juge ne demeurait pas moins satisfaite de sa venue dans cet abris. Lentement, elle quitta l'âtre de flammes vertes qu'elle avait créer à l'effigie de son maître, pour s'aventurer vers les profondeurs de la maison, là ou elle y avait décelée quelques vies.
Ce n'est pas sans compter sa curiosité ni sa soif de meurtre qu'elle s'avançait d'un pas calculé, prédateur, feutré mais bien audible vers la verrandas d'ou se dressait apparemment un magnifique jardin, l'odeur de plantation ne pouvait tromper l'odorat de la wyverne, qui étira un nouveau sourire bestiale lorsqu'elle comprit que sa proie se tenaient légèrement plus éloignée d'elle.

Les ailes de la spectre frémirent d'envie, et sa queue fouettait l'air d'excitation, de droite à gauche, de bas en haut avec une répétition maladive, quelqu'un ou quelque chose se tenait loin d'elle et aspirait à mettre un terme à sa venue.
Seulement ce n'est pas avec deux lames brisées, deux glaives aussi peu glorieux que l'on dupe un des plus puissants guerriers d'Hadès, les deux soldats malheureux l'ont vite comprit.
Sortant du noir en tenant de faux air de prédateurs, ils tournèrent dans l'obscurité lentement autours de la juge, leurs yeux écarquillés cherchant un détail, une fente dans l'armure prodigieuse et draconnique de leur assaillante.

Bien vite l'assaut fut donné, mais ce fut non sans peine que l’hallali fut stoppée, nettement. Le premier fut attrapé par la gorge par une poigne d'acier, les griffes noires de la main de la juge se resserrant lentement autours de sa gorge, il lâcha presque au meme temps son glaive, comme son acolyte, qui lui était aux prises de la queue de la wyverne, s'enserrant sans peine autours de son cou, son torse et son corps tout entier à la façon d'un serpent constricteur.

L'homme entre les griffes de la Wyverne noire rendit son dernier soupir vivant au son de sa nuque brisée, aucun autre son ne sortit de sa gorge meurtri. Lentement la Juge fit tourner le corps de l'autre homme devant elle, sa queue s'animant à sa volonté pour que ses yeux croisent ceux de l'être maudit.
Alceste emprunta un autre de ses sourires vicieux avant de cacher l'homme meurtrit derrière ses longues ailes frémissantes. Ainsi elle aura un otage à sa convenance pour aspirer la prêtresse à venir jusqu'au royaume des morts, là où désormais, Hadès l'attendait.

" - Ma chère petite princesse ... bientôt je vais te rejoindre, tu le sais ! Ahahahah ! "

Ses talons tapèrent le bois du sol ainsi que le gravier lorsqu'elle entra dans la bâtisse extérieur. Comme elle l'avait supposée, Alceste ne vit tout d'abord pas la jeune femme, trop occupée à observer les décors, morne, neutre, sans aucune saveur. Il manquait de sang, de guerre, d'armes et de souffrance. Soupirant en poussant les yeux au ciel, Alceste créa une sphère de cosmos enflammée dans sa main et la jeta à sa droite. Un petit feu infernale commençait à naître dans les buissons... petit feu qui viendra bientôt enflammer toute la maison et la ville.

Continuant à marcher jusqu'à la bâtisse principale englobée de fleurs immaculée, dépeignée en un argent triste par les reflets de la lune, Alceste s'arrêta soudainement au pied d'un escalier, las de marcher.
Elle sortit alors l'homme de sa cachette, sa queue lui contorsionnant férocement le ventre, il en sortit un hurlement tel que sa douleur en ressortait par ce cri, au son d'Alceste cela raisonnait comme un hymne à la souffrance, à la vie, c'était une mélodie magnifique, mais pour les hommes, il s'avérait un cri de pitié et d'être réclamant de l'aide, ou le salut.

" - Petite petite petite ... Je n'aime pas gaspiller mon temps. Si tu viens toute seule de ton propre cheffe, je te promets de ne pas les tuer. Tu l'as vu, je présume... Tu sais de quoi je suis capable, il est inutile de te cacher. Même si je dois brûler et mettre à sang Athènes pour te retrouver, cela ne me posera pas de problème. "

Une autre pression de sa queue et l'homme se présenta devant le corps d'Alceste, terrifié. Une idée traversa l'esprit de la juge... Et si elle s'amusait avec cet homme? Le démembrer lentement afin de se délecter de chacun de ses hurlements, cette symphonie lui sied à merveille.
Levant une première main dotée de son surplis noir, elle attrapa le bras gauche de l'homme tandis que sa queue tirait le tronc vers la droite.
Un premier craquement se fit entendre ainsi qu'un panoplie de mots absurdes et de cris entremêlés.

____________________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrmidia
La voix des présages
La voix des présages
avatar


messages : 23
Date d'inscription : 01/05/2013
Age : 29

Fiche de Personnage
Protection Divine:
Titres: 0

MessageSujet: Re: Fallen civilization (Myr/Manas autres nous MP =) )   Lun 20 Jan - 15:15

    Frayeur... Myrmidia ressentait un frisson lent et lancinant lui remonter l'échine, inscrivant en elle cette ambiance nouvelle, horrible, la mort imminente. La colonnade devint son appui de fortune alors que ses jambes se dérobaient. La froideur du marbre intensifia les frissons qui marquaient sa peau avec violence. Ces lèvres avaient-elles viré au bleu ? Il fallait qu'elle trouve le courage de combattre, mais la menace lui était encore inconnu. Seul les cris des gardes de son père retentissaient dans les alentours, musique qui lui inspirait la fuite, la survie. La jeune femme sentit une larme perler sur sa mâchoire, elle pleurait sans même s'en rendre compte, son cœur aspirait au désespoir. Voilà donc le pouvoir de la peur, celle qui vous prend les tripes sans qu'aucune flamme ne puisse vous réchauffer ? La guerre était-elle déjà perdue ? Une bise souffla dans les lilas, apportant leur embrun au visage de l'effrayée. Du courage ... la vie ne l'avait pas encore abandonné !

    La voix de la servante d'Hadès coupa de nouveau la mélodie macabre qu'elle jouait avec brio. Cris, douleurs, terreur, Myrmidia prit sa tête entre ses mains puis soupira longuement. La menace approchait et l'heure de son test de courage également. N'était-ce pas simplement de la folie que de ne pas fuir ? L'idée lui traversa de nouveau l'esprit. C'est en imaginant la ville à feux et à sang qu'elle comprit que sa vie ne valait rien face à toutes celles de cette cité. La devineresse se redressa, se séparant de la colonnade pour retourner vers le centre de la pièce. Se tournant vers la demeure principale, la vision qu'elle redoutait lui apparut et la douleur de ce spectacle fut alors la sienne. L'homme prisonnier ... ce regard prédateur et ce sourire ... carnassier.

    -" Qui ... qui êtes vous ?"

    La réponse était évidente, un monstre ? Mais il fallait bien gagner un peu de temps. Où était-ce l'envie de comprendre un peu plus sa mort ? Non, elle ne mourrait pas aujourd'hui, Athéna veillait sur elle ! C'était avec cette nouvelle assurance que la jeune femme vêtue de blanc planta son regard dans celui de la spectre.

    -" Je ne suis pas cachée ... je suis face à vous. De plus, cet homme est mort au moment même ou votre présence à souiller son âme. Ma place est ici, où devrais-je aller ? Je ne suis qu'une simple femme."

    Détaillant enfin l'accoutrement de cette femme, en était-elle vraiment une d'ailleurs, Myrmidia remarqua son armure. Elle n'en avait jamais vu d'une telle sorte auparavant. Son don,celui de ressentir le cosmos, lui permis de ressentir toute la noirceur de l'enveloppe d'acier qui entourait la créature meurtrière qui lui faisait face. Priant de nouveau silencieusement, cette mort si proche s'amusait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fallen civilization (Myr/Manas autres nous MP =) )   Ven 24 Jan - 20:59

    Cela faisait peu de temps qu’il avait reçu son armure, qui faisait de lui un véritable garde de l’oracle. Il avait encore dans les yeux la cérémonie, à la ceinture il y avait maintenant un glaive, même si l’épée en bois était toujours là. Il n’y avait bien que le casque qu’il trouvait bizarre, mais il n’avait pas vraiment le choix, c’était là, la tenue officiel des soldats au service de l’Oracle.

    Comme à son habitude il venait de passer la nuit à veiller, et il venait à peine de se réveiller. Tout était bien en place, son plastron, son aspi, et le casque à la main pour l’instant, il sortit de sa petite chambre prêt à reprendre son service. Son instinct cependant lui faisait craindre une journée mouvementée. Il fronça ses sourcils lorsqu’il remarqua une agitation qui n’avait jamais lieux ici, dans ce lieu paisible.

    Mais pour lui le pire était que cette agitation se trouvait autour de la salle des méditations, endroit qui était strictement interdit aux serviteurs de la Maîtresse des lieux. Alors que pouvait-il faire ? Devait-il briser la loi ? Il n’allait pas avoir le choix, en plus d’un cri soudain, dans sa tête frappait une sorte de puissance qui semblait le pousser à s’approcher de la bâtisse. Ce qu’il fit sans attendre, il remarque sur le sol des traces inhabituelles. Son regard fixa une fenêtre, puis une entrée qu’il passa avec prudence. Priam remarqua ensuite la fumée, et le feu qu’il masquait.

    Le jeune garde s’en approcha d’un œil serein, son bouclier l’aida à se protéger de la chaleur infernale. Sa réflexion était plutôt simple, il ne s’agissait pas d’une simple humaine ! Pourquoi tant de fracas pensa-t-il en avançant doucement. C’est alors qu’il croisa alors un garde de l’oracle, mort !! Un pas rapide il posa un genou au sol pour analyser son homologue. L’air triste, Priam n’avait pas de mot, si ce n’était que ce garde était mort pour protéger Dame Myrmidia, et qu’il avait fait son devoir jusqu’au bout. En somme, un modèle à suivre.

    L’heure n’était pas aux lamentations, et il fallait vite partir au secoure de l’oracle. Lorsqu’il se trouva proche de la zone où se trouvait l’auteur de ce méfait, le jeune garçon esquissa un rictus.
    A vrai dire il craignait un peu ce monstre, mais ne pouvait pas reculer, alors il s’approcha, et devant la personne qui s’en prenait à l’Oracle, un homme vêtu d’une longue tunique bleu, le visage masqué par une capuche.

    -« Tu sembles être une femme, mais le fait que tu utilises trop souvent une queue est suspect ! »

    La voix était sereine, et calme. Il s’était placé devant la spectre. Bizarrement, la créature qui avait osée profaner ce lieu sentit comme une main qui l’interpellait dans le dos en tappant son épaule alors que devant elle l’homme à la toge avait disparu, il ne restait plus que le tissu posé au sol. Derrière elle se trouvait Priam qui avait depuis placé son casque sur sa tête.

    Son glaive à la main, et le bouclier à son autre bras, il fixa le monstre qui avait pris la vie de l’un de ses équipiers, et était en train de mettre à mal la vie d’un autre. Hélas, il n’avait pas pour l’instant la possibilité de le sauver. Cette chance ne viendrait peut-être jamais ; il le savait, mais c’était là, la vie de soldat. Lentement il se décala pour se placer devant la Dame, et empêcher toute attaque directe de cette guerrière.

    -« Je suis Priam, garde de l’oracle… Je ne te laisserai pas approcher plus. Qui es-tu ? Que souhaites-tu ? Et pourquoi avoir tué ces gens ? »

    Le ton était plutôt direct, le regard fort. Puis il s’adressa en sa maîtresse sans se retourner, une voix qui était un murmure que seul la Dame pouvait entendre.

    -« Madame ?! Vous n’êtes pas blessée ? Cette créature est en train de tout détruire. Je vous promets qu’elle s’arrêtera ici. »

    Sur ses gardes, son regard ne lâchait pas cette personne à l’armure sombre. Il était maintenant temps pour lui de montrer sa valeur, et de montrer qu’il était digne de ce rôle qui ne lui était pourtant pas destiné à la naissance.
Revenir en haut Aller en bas
Isis no rê
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
Fonda // Prêtresse d'Hadès//Surplis du Balrog.
avatar


messages : 653
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 26
Localisation : THIS IS SPARTAAAAAAA

Fiche de Personnage
Protection Divine: Alceste Surplis du Fossa, étoile céleste de la Férocité
Titres: 0

MessageSujet: Re: Fallen civilization (Myr/Manas autres nous MP =) )   Mer 29 Jan - 20:03

- Perspicace ou Devin ? Sans doute les deux, aussi comme tu t'en doutes déjà ta place est à la cinquième prison ma chère c'est pour cela que je suis venue te chercher en personne, Alceste, spectre de la wyverne, étoile juge féroce et violente. Hadès n'attend plus que toi.

Se sentant sondée jusqu'à la moelle, Alceste arbora un léger sourire et comme si la jeune femme le lui avait demandé, ses larges ailes repliées s'étirèrent de tous leurs longs, chaque membranes et écailles de l'armure se détendirent, vibrants doucement, comme si chaque parure de l'armure était une matière propre du corps de la juge infernale. Un craquement osseux sinistre et puissant à la fois se fit entendre pendant qu'Alceste s'étirait de tout son long, détendant chaque membres de son corps avant d'entamer ce qui allait être une démonstration musclée.

" - Je ne suis pas ici pour parler mais pour agir, le monde des humains ne m'intéresse pas, je souhaite assouvir la faim de mon maître et souverain. Ceci étant dit, à moins que tu ne veuilles perpétuer ce feu jusqu'à Athéna, ce qui facilitera également la tâche d'éviter une guerre sanglante de mes spectres contre elle, je te demande de me rejoindre... "

Sa main droite se déploya doucement vers l'avant, avec une certaine docilité et tendresse dissimulée, cependant ses pupilles d'émeraude glissèrent doucement de la droite vers la gauche: Elle avait sentit une autre aura s'approcher furtivement du palais, mais de cette aura, cette personne, elle n'aurait rien à craindre, ce pourquoi elle ne bougeait pas, attendant que sa proie se mouve, ou que le jeune homme tapis arrive enfin à la rescousse de la demoiselle en détresse.

Fermant un instant les yeux en lâchant un petit rire saugrenu, elle ferma sa main, la mit en poing et attendit.
Elle ne vit pas la capuche bleue ni le bouclier ou l'arme, le glaive du jeune homme, n'identifia même pas son visage juvénile mais adulte et prêt à en découdre, non Cependant elle sentit la sorte de main sur son épaule mais ne fit comme s'il en était rien. Ce qui intéressait la juge était son âme qu'elle sonda comme à son habitude en enfer, pour y déceler la moindres trace de cosmos. Elle fût à la fois étonnée et déçue d'y découvrir une coquille vidée de croyance divine ou supérieur car pour Alceste, la protection d'humain pour les humains n'est qu'une affaire d'insecte. Plein de volonté de loyauté et de courage, comme ces soldats lambda, mais tellement vide et facile à défaire!

Ouvrant délicatement ses yeux brillant d'un éclat véritable, elle ficha son sourire vers Myrmidia avant de poursuivre son oeuvre.
De sa queue elle balança le soldat sur le point de mourir vers Priam qui, prit par la vitesse et la force de cette trajectoire, aurait du se prendre son compagnon de plein fouet, de l'autre coté, pendant qu'il était occupé à feinter l'attaque, Alceste avait déjà prit la main de Myrmidia fermement, passant son autre bras autours de ses hanches pour la lever déjà du sol.

D'un coup d'oeil ferme elle fit comprendre à la jeune dame qu'il était inutile de combattre, cependant Alceste la juge est bien loin d'être naïve et crédule, sachant les hommes loin d'être pacifique et compréhensifs, surtout quand il s'agit d'Hades, elle lui posa sa main qui tenait son poignet quelques secondes plus tôt sur sa tête et la força a observer le spectacle, resserrant ses ongles sur ses tempes pour joindre la douleur à la noirceur de son choix...
Les flammes verdoyante sortaient déjà de sa demeure, dévorant la terre, les humains et la ville même de Rodorio quelques mètres plus au nord. Son oeuvre était bien loin d'être terminée... Alceste se concentra, ses yeux luisaient d'un éclat maléfique...

" - FUS RO ... "

Son cosmos vert émeraude éclata autours d'elle sous forme de tourbillon, s'intensifiant sous la forme d'une tornade alors que ses ailes se mirent à battre, faisant quitter les deux femmes de la terre. Il ne restait qu'une poignée de secondes à Myrmidia pour réagir et éviter un massacre et l'assassinat de ses deux gardes et bien d'autres innocent. Un mot, le salut, l'abandon et Alceste arrêterait tout pour l'emmener elle et juste elle, vers sa propre demeure.

____________________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fallen civilization (Myr/Manas autres nous MP =) )   Ven 21 Mar - 19:37

    Le jeune garde se tenait attentif devant la spectre. C’était pour dire vrai la première fois qu’il avait en face de lui une personne de cette nature si puissante. Que pouvait-il bien faire ? Pourtant son cœur n’avait pas peur. Non, il était un garde de l’oracle, alors la peur, ne lui était pas utile, il se devait de garder son sang froid, et veiller sur le bien être de sa Maîtresse au péril de sa vie. C’est comme cela qu’il fût entrainé, que son âme fût modelée pour traverser cette vie.

    Néanmoins il devait se rendre à l’évidence qu’il allait avoir du mal à s’en sortir convenablement, il n’avait qu’à voir l’état des gardes que ce monstre venait d’abattre, si facilement. Eux qui étaient les anciens. Priam n’allait pas se rendre, lorsqu’il sentit que son adversaire s’apprêtait à agir il porta son bouclier devant lui comme pour se défendre, et il fit bien, car Alceste lui envoya brutalement le corps agonisant du garde. La force le fit tomber en arrière, et heurter un mur.

    Un reflexe rapide le fit poser un genou au sol, là, son regard se porta sur son homologue, au service de Myrmidia. Ce dernier rassembla apparemment ses derniers forces pour demander à Priam de réussir là ou il avait échoué, et de poursuivre dans cette voie. Le tout dans une ambiance tragique. Le soldat n’eut pas vraiment le temps de se pencher sur cette question, pour lui tout était clair, bien ou mal cela n’avait guère d’importance, sa vie était entre les mains de la devineresse, et se battait pour elle. Qu’importe le danger.

    Cependant, lorsqu’il sentit la flamme dans le regard du garde s’éteindre, une sorte de tristesse s’empara de lui. Il se souvenait de ses premiers jours, du voyage jusqu’à la plage pour qu’il puisse obtenir tout les attributs destinés à la garde. Ses yeux se levaient ensuite, et la vision de Dame Myrmidia entre les mains de cette créature était comme un coup de poignard pour lui.

    Il tendit sa main vers elle, comme pour ordonner à la spectre d’arrêter de suite.

    -« Relâchez là ! Et prenez ma vie en échange… Ou alors venez vous battre ! »

    Priam se releva totalement, et attrapa son glaive et au pas de course se dirigea vers la spectre qui était en train de s’envoler. Emportant avec elle, l’oracle. Avec son bouclier il se protégea de la tornade que fit naître la cruelle servante d’Hadès. A quelques mètres des deux personnages, le jeune garçon dût lever légèrement son regard pour le planter dans celui de la spectre. Déterminé, Priam voulait seulement sauver sa Dame. Mais la situation était trop complexe, même s’il se disait que si Alceste n’avait pas tué sa Maîtresse, cela ne pouvait être que parce qu’elle devait la ramener en vie en Enfer.

    -« Redescendez envoyée d’Hadès… Il m’est insupportable de laissait ainsi ma Maitresse. Alors venez e tuer si vous êtes si sûr de vous. Ainsi je pourrais quitter ce monde en me disant que j’ai accompli ma mission jusqu’à mon dernier souffle. »

    Il leva son glaive fièrement, prêt à se battre comme cette créature, sachant qu’il jouait sa dernière carte pour sauver Dame Mymridia.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fallen civilization (Myr/Manas autres nous MP =) )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fallen civilization (Myr/Manas autres nous MP =) )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UC] "Nous sommes si accoutumés à nous déguiser aux autres qu'à la fin, nous nous déguisons à nous même" F. de la Rochefoucauld
» [PV Krocq] « nous sommes si accoutumés à nous déguiser aux autres qu'à la fin, nous nous déguisons à nous même »
» Le moment présent a un avantage sur tous les autres: il nous appartient
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
estrée test :: Athènes-